À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Avant que mon coeur bascule

      Avant que mon coeur bascule

      Résumé

      Alors que Sarah s'apprête à détrousser un automobiliste qui l'a prise en stop, ce dernier succombe sous ses yeux à une crise cardiaque. Prise de panique, l'adolescente de seize ans s'enfuit retrouver son amoureux Louis ainsi que Ji-Guy, le petit escroc pour qui tous deux travaillent. Mais le remords la ramène bientôt sur le pas de la porte de Françoise, la conjointe du défunt. Prétextant avoir retrouvé par hasard le portefeuille de ce dernier, Sarah s'immisce dans la vie de cette fonctionnaire qui noie son chagrin dans l'alcool. Au fil des jours, une connivence se forge entre elles, tandis que l'adolescente, hantée par le fantôme de sa victime, poursuit avec lui une conversation imaginaire. Mais Ji-Guy, qui ne voit pas d'un bon oeil l'amitié de Sarah pour Françoise, lui interdit de la voir et met la pression afin qu'elle et Louis l'aident à rembourser un créancier impatient.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 73 votes

      3/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Avant que mon coeur bascule

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2012-11-16

      Classement : 13 ans +

      Pays : Canada

      Distributeur : Métropole Films Distribution

      Date de sortie en DVD : 2013-02-26

      Genre : Drame

      Durée : 95 min.

      Année : 2012

      Site officiel: n.d.

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Sébastien Rose

      Montage : Philippe Mélançon

      Scénario : Sébastien Rose,Stéfanie Lasnier

      Production : Paul Barbeau

      Photographie : Nicolas Bolduc

      ACTEURS

      Alexis MartinSébastien RicardSophie LorainÉtienne LaforgeClémence Dufresne-Deslières

      Critique

      Avant que mon coeur bascule : une impression d'inachevé

      Marc 
      Marc Cassivi

      Après Le banquet, film sombre sur fond de grève étudiante, Sébastien Rose (Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause, La vie avec mon père) reste dans un registre dramatique avec Avant que mon coeur bascule, inspiré d'un épisode autobiographique.

      Ce film intimiste, coscénarisé par Rose et Stéfanie Lasnier, puise dans un souvenir d'adolescence du cinéaste, trempé alors dans la petite délinquance. En simulant un hold-up avec des amis dans une maison, il avait provoqué à l'époque une crise cardiaque chez sa victime. Un épisode qui a fait basculer bien des choses.

      Sarah (Clémence Dufresne-Deslières), jeune délinquante en manque de repères, vit à la campagne avec un adolescent de son âge (Étienne Laforge) et un homme plus âgé (Sébastien Ricard) au comportement erratique, qui survit de petits boulots et de petites magouilles.

      Le triangle quasi incestueux qu'ils forment a une dette envers des bandits du coin. Et tente péniblement de s'en défaire, en volant à gauche et à droite. Sarah détrousse un prof d'histoire (Alexis Martin) qui l'a embarquée gentiment sur le pouce. Lorsque les choses virent mal, l'adolescente prend conscience de l'impact de ses gestes. Elle entre en contact avec l'amoureuse du prof (Sophie Lorain), avec qui elle lie une amitié très particulière.

      Sébastien Rose témoigne à l'écran de cette belle tension entre Clémence Dufresne-Deslières, à son premier rôle d'envergure, et Sophie Lorain, trop rare devant la caméra. Avant que mon coeur bascule est parsemé de belles idées de mise en scène, comme ces images oniriques de grands ballons flottant dans le vent ou encore les apparitions récurrentes du personnage d'Alexis Martin.

      Mais le film dégage aussi à mon sens une forte impression d'inachevé. On a le sentiment que tous les acteurs ne jouent pas dans le même film. Le trio formé par Ricard et les jeunes acteurs a des accents burlesques qui ne conviennent pas au ton réaliste du film. Les dialogues sont parfois plaqués, en particulier une conversation sur le mensonge entre Alexis Martin et Clémence Dufresne-Deslières.

      D'un point de vue formel, Sébastien Rose abuse de la caméra à l'épaule dont l'effet, en surdose, finit par désorienter le spectateur. À l'image des multiples dynamiques entre les personnages, qui finissent par tourner à vide. Comme du reste ce scénario qui flotte et s'égare, sans jamais vraiment trouver le souffle nécessaire pour soutenir la trame narrative. Et qui se termine en queue de poisson, en laissant tout en plan.

      * * 1/2
      Avant que mon coeur bascule. Drame de Sébastien Rose. Avec Sophie Lorain, Sébastien Ricard, Étienne Laforge et Clémence Dufresne-Deslières. 1h35.

      Avant que mon coeur bascule: sans toit ni loi

      Normand 
      Normand Provencher

      Le quatrième long métrage de Sébastien Rose, Avant que mon coeur bascule, s'inscrit dans la veine de dysfonctionnements familiaux qui habitaient ses deux premiers films, La vie avec mon père et Comment ma mère accoucha de moi durant sa ménopause. La relation houleuse entre la jeune Sarah (Clémence Dufresne-Deslières) et Françoise (Sophie Lorain) n'est pas celle d'une mère et de sa fille, mais c'est tout comme.

      Après avoir provoqué involontairement la mort d'un professeur qui l'avait prise en autostop, l'adolescente de 16 ans, délinquante solitaire élevée par un filou manipulateur (Sébastien Ricard), tentera un rapprochement avec la femme de la victime. Dévastée, celle-ci ignore toutefois tout de son rôle dans la tragédie.

      De fil en aiguille, Sarah, plus seule que jamais, trouvera à son contact une mère de substitution, alors que pour Françoise, l'adolescente deviendra l'enfant qu'elle n'a jamais eu.

      Avec ce film portant sur le poids du remords, Sébastien Rose signe une production de belle facture, mais au scénario inégal. À sa première expérience devant la caméra, Clémence Dufresne-

      Deslières fait preuve d'un bel aplomb dans la peau d'une abonnée aux 400 coups qui réalise pour la première fois la portée de ses actes. Le titre s'inscrit comme une métaphore à ce moment charnière de l'adolescence où s'éveille une certaine conscience sociale.

      Sophie Lorain, absente du grand écran depuis Maman Last Call, en 2005, effectue un beau retour, mais son personnage, d'une grande justesse, laisse malheureusement sur notre faim. Sa relation ambivalente avec l'adolescente manque de fini, le scénario ne réussissant pas à nous faire compatir à leur destin.

      En revanche, Rose offre une mise en scène fluide et inspirée, souvent tournée caméra à l'épaule. Les scènes où le fantôme du disparu (Alexis Martin) apparaît à Sarah sont superbes et apportent une touchante touche d'onirisme.

      * *1/2
      Avant que mon coeur bascule. Genre : drame. Réalisateur : Sébastien Rose. Acteurs : Clémence Dufresne-Deslières, Sophie Lorain, Sébastien Ricard, Étienne Laforge et Alexis Martin. Classement : 13 ans. Durée : 1h36.

      On aime : le jeu inspiré de la jeune Clémence Dufresne-Deslières, de beaux plans de caméra.

      On n'aime pas : le manque de fini entre les deux personnages féminins.

      publicité

      Commentaires ( 2 ) Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaires (2)

      Commenter cet article »

      • Le film québecois le moins intéressant pour moi cet automne. Sujet bien présenté qui ne me touche pas. Difficile de comprendre la relation entre la jeune dame et Sophie Lorain qui ne se questionne pas assez sur la raison de sa présence dans sa vie subitement ! Viendra possible mais plus intéressant de le voir à l'écran. J'aime la présentation des discussions avec les gens décédés et le film sans trop de démonstration violente de ce milieu et la difficulté d'en sortir. Les comédiens sont tous très juste mais manque quelque chose pour moi.

      • Ce film est très dur mais combien beau. Sarah est fantastique. Sa course vers une nouvelle vie est de toute beauté. Sophie Lorain est très émouvante dans sa douleur. Et que dire d'Alexis Martin égal à lui même. Je donne à ce film 3 1/2 .

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires