Les déboires de Justin Bieber

C'est tout sourire que Justin Bieber a posé pour sa photo d'identité... (Photo: archives AP)

Agrandir

Photo: archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est tout sourire que Justin Bieber a posé pour sa photo d'identité judiciaire, lors de son arrestation hier matin par la police de Miami.

Après une soirée bien arrosée dans une boîte de nuit de Miami Beach, le chanteur canadien de 19 ans a été arrêté au volant de sa Lamborghini jaune à 4h du matin pour conduite en état d'ébriété alors qu'il participait à une course avec son ami, le rappeur Crazy Khalil, également appréhendé au volant de son véhicule de sport.

Les deux vedettes roulaient à plus de 100 km/h dans une zone résidentielle. Le permis de conduire de Justin Bieber était expiré, selon les informations contenues dans le rapport que la police de Miami a publié sur son compte Twitter quelques heures après les événements.

Toujours selon le rapport, le chanteur pop aurait résisté à son arrestation et demandé à plusieurs reprises et en termes vulgaires pourquoi il était interpellé, alors qu'il venait d'échouer à son éthylotest.

Crise d'adolescence médiatisée

En conférence de presse, le porte-parole de la police a confirmé que Justin Bieber «avait déclaré qu'il avait consommé de l'alcool, fumé de la marijuana et pris des médicaments sur ordonnance».

D'après TMZ, le chanteur pop était accompagné de Chantel Jeffries, un jeune mannequin, lors de l'incident.

«Tous les ados n'ont pas autant de notoriété et d'attention, mais le problème de l'immaturité chez un jeune qui a déjà un statut professionnel est le même. Tout cela s'inscrit clairement dans une contestation de l'autorité, normale chez certains ados. La différence, c'est que, dans le cas de Justin Bieber, c'est médiatisé», précise Marc Doucet, psychologue clinicien.

Une arrestation qui ne devrait pas arranger les affaires de la vedette pop, dont les frasques se succèdent depuis le mois de juillet. Une pièce entièrement consacrée à la consommation de drogue a été découverte chez lui lors de la perquisition dans sa maison, la semaine dernière, après qu'il eut lancé des oeufs sur la villa de son voisin, causant 20 000$ de dommages.

«Justin est un peu le reflet de la société actuelle: la consommation d'alcool, de drogue et la sexualité se pratiquent de plus en plus jeune. Dans son cas, le contrôle parental est visiblement absent, alors ça n'aide sûrement pas. La pression de la notoriété est intenable, et c'est encore pire pour les jeunes. Ça devient presque un jeu: ils sont responsables, mais aussi victimes de leurs frasques. Il y a une question de défi là-dedans aussi», explique le psychologue.

Une frasque après l'autre

Au cours des derniers mois, le chanteur a été surpris en train d'uriner devant ses amis dans l'arrière-salle d'un restaurant new-yorkais avant d'asperger le portrait de Bill Clinton d'un produit nettoyant en criant: «Fuck Bill Clinton!» Il a été trouvé au lit avec une prostituée, puis dans une maison close brésilienne, et accusé de détérioration de biens publics alors qu'il taguait le mur d'un édifice de Bogota, en Colombie. Sans compter, bien sûr, les poursuites judiciaires intentées contre lui par le photographe Jeffrey Binion pour une affaire de coups et blessures.

Quelques jours avant son arrestation, TMZ a révélé que le chanteur avait dépensé 75 000$ dans un club de stripteaseuses de Miami à l'occasion de l'anniversaire de son ami, le rappeur Lil Scrappy. En début de semaine, RadarOnline a dévoilé une série de textos très crus mêlant insultes et photos de pénis envoyés par le chanteur à Selena Gomez, son ex-copine.

«Physiologiquement, la crise d'adolescence peut se poursuivre jusqu'à 21 ans, car, au niveau neurologique, la formation du lobe frontal associé à la responsabilité se termine à cet âge-là», conclut le Dr Doucet.

La veille de son arrestation, Justin Bieber avait envoyé sur Twitter un message d'encouragement à la joueuse de tennis québécoise Eugenie Bouchard.

Lindsay Lohan... (PHOTO STAN HONDA, AFP) - image 2.0

Agrandir

Lindsay Lohan

PHOTO STAN HONDA, AFP

Les frasques des jeunes stars

Lindsay Lohan

Alors âgée de 21 ans, Lindsay Lohan a été arrêtée le 24 juillet 2007 à Santa Monica et déclarée coupable de conduite dangereuse sous l'influence de l'alcool et de la cocaïne. Lohan a été relâchée en échange d'une caution de 25 000$, mais elle a été par la suite condamnée à de courtes peines de prison et a subi plusieurs cures de désintoxication. La comédienne de 27 ans semble vouloir renouer avec le cinéma. Elle devrait tenir le premier rôle du film Inconceivable, un thriller psychologique qu'elle produira et dont le tournage est prévu en mars.

Amanda Bynes

En avril 2012, l'ancienne idole des ados a été arrêtée ivre au volant de sa BMW après avoir accidentellement heurté l'arrière d'une voiture de police en voulant la dépasser à 3h du matin dans West Hollywood. L'actrice a été accusée de conduite en état d'ébriété et sa caution a été fixée à 5000$. Amanda Bynes avait alors adressé le tweet suivant à Barack Obama: «Je ne bois pas. Virez le policier qui m'a arrêtée, s'il vous plaît. Je ne fais pas non plus de délit de fuite. Fin de l'histoire.»

Macaulay Culkin

La star de Maman, j'ai raté l'avion a été appréhendée en septembre 2004, à l'âge de 24 ans, pour possession de marijuana et de deux substances pharmaceutiques considérées comme dangereuses sans ordonnance. Il a été relâché en échange d'une caution de 4000$. Il a plaidé coupable et a reçu trois peines d'un an de prison avec sursis et une amende de 540$ en juin 2005. Un coup dur pour le jeune homme, acteur à 4 ans, star à 10 ans et retraité à 14 ans.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer