Le singe délaissé de Justin Bieber devient allemand

Mally, le singe du chanteur canadien Justin Bieber,... (Photo: AP)

Agrandir

Mally, le singe du chanteur canadien Justin Bieber, saisi fin mars par les douanes allemandes.

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Berlin

Mally, le singe du chanteur canadien Justin Bieber, saisi fin mars par les douanes allemandes, est devenu la propriété de l'Allemagne, la pop star ne s'étant pas manifestée pour réclamer l'animal, a-t-on appris mardi auprès des autorités.

Placé provisoirement dans un refuge à Munich, le petit singe a reçu mardi la visite du ministre allemand de l'Environnement Peter Altmaier qui a voulu lancer un signal pour la protection des animaux. «Les animaux ne sont pas des jouets», a-t-il déclaré, en appelant à ne pas garder des animaux dont on ne pouvait assurer les soins nécessaires, selon l'agence DPA.

Justin Bieber «ne s'est pas manifesté» depuis la saisie, a expliqué à l'AFP le porte-parole des douanes de Munich, Thomas Meister. Le singe capucin, avait été offert à la pop star pour son 19e anniversaire le 1er mars.

Les douanes de l'aéroport de Munich avaient confisqué Mally fin mars alors que Justin Bieber, en déplacement pour un concert, n'était pas en mesure de fournir les documents nécessaires pour ce compagnon insolite. Depuis ni lui ni son entourage ne se sont manifestés pour fournir ces documents, notamment des certificats de vaccination, alors qu'ils disposaient de quatre semaines pour le faire.

Les autorités avaient décidé de patienter jusqu'à mardi matin avant une saisie définitive de l'animal, suite à l'expiration du délai vendredi minuit.

Justin Bieber, star des ados, dispose toutefois encore de six semaines pour faire appel de la décision des autorités.

Les aventures du pauvre singe délaissé devraient coûter cher à la star puisque selon les douanes, la facture pourrait s'élever à plusieurs milliers d'euros. Les services de protection de la nature pourraient également lui faire parvenir une amende.

En attendant, l'animal va être placé «dans un endroit tenu secret en Allemagne» pour qu'il ne soit pas importuné par des hordes de curieux. «Il a besoin de calme», a précisé le porte-parole.

En outre, après cette période de quarantaine, il va devoir réapprendre à vivre avec des petits camarades, a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer