2012-11-20 11:55:00.000

Alcatraz - The Complete Series : ne tient pas ses promesses **

La PresseSonia Sarfati 2/5

Partager

Sur le même thème

 

Sonia Sarfati
La Presse

Que de fois est-on furieux d'apprendre qu'un réseau a décidé de ne pas renouveler une série et que le destin de personnages bien-aimés restera à jamais en suspens! Ici, on pense à Vice caché. Aux États-Unis, où la hache tombe si facilement, on se souvient de la malédiction de Joss Whedon (Firefly et Dollhouse, quelqu'un!) ou encore au mauvais sort qui a frappé Wonderfalls.

Mais il arrive aussi que «débrancher la prise» ne soit pas une mauvaise idée. C'est le cas d'Alcatraz (13 épisodes, en anglais ou en français), série prometteuse qui n'a pas tenu... ses promesses, justement. Ainsi, malgré un cliffhanger plutôt efficace (mais de façon conventionnelle), voir le rideau tomber et savoir que nous n'aurons pas de réponses aux points d'interrogation provoqués par les derniers instants de la saison ne fait pas un pli. Car on ne s'est pas attaché, ou si peu, aux personnages. On se fiche donc de ce qui va leur arriver. Ouch!

L'idée prometteuse? Le 21 mars 1963, la prison d'Alcatraz aurait été évacuée de ses 302 prisonniers et membres du personnel. C'est la version officielle. La «vérité» est - bien sûr - ailleurs: ils ont disparu. Et ils reviennent, les uns après les autres, aujourd'hui, sans avoir vieilli d'une journée, avec quelques obsessions: recueillir certains objets bien précis ou commettre des crimes dans la lignée de ceux qui les ont conduits, dans le bon vieux temps, à Alcatraz.

Pour enquêter sur ces retours inexpliqués: un vétéran du FBI qui, autrefois, a été témoin de la disparition massive survenue à la prison; une détective de San Francisco ayant des liens avec un «alcatrazien», un geek qui a écrit plusieurs livres sur le pénitencier.

Et le spectateur d'aller du présent au passé et vice-versa, de découvrir les voyageurs du temps dans leur époque et aujourd'hui - un saut de 50 ans qu'ils franchissent sans sembler avoir le moindre problème d'adaptation, ce qui enlève beaucoup de crédibilité au concept. À moins qu'il y ait une explication. Mais elle n'a pas été révélée, ou maladroitement, comme bien d'autres informations.

__________________________________________________________________________

* *

ALCATRAZ. CRÉÉE PAR ELIZABETH SARNOFF, STEVEN LILIEN, BRYAN WYNBRANDT. AVEC SARAH JONES, JORGE GARCIA, SAM NEILL, PARMINDER NAGRA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer