• Accueil > 
  • Arts > 
  • Télévision 
  • > Inconduites sexuelles: le secteur canadien télévisuel veut un code de conduite 

Inconduites sexuelles: le secteur canadien télévisuel veut un code de conduite

Les récentes allégations de harcèlement et d'agressions sexuelles... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Les récentes allégations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre l'ancien magnat d'Hollywood Harvey Weinstein et d'autres célébrités ont mis en lumière cette grave problématique dans l'industrie.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Des groupes représentant les acteurs, les agences de casting, les réalisateurs et d'autres artisans de l'industrie canadienne du cinéma et de la télévision soutiennent que l'adoption d'un code de conduite fait partie des étapes nécessaires pour stopper les inconduites sexuelles dans le milieu.

Plus d'une douzaine d'organisations se sont réunies jeudi à Toronto pour discuter de ce qui doit être fait pour limiter le problème.

Dans un communiqué, elles ont annoncé qu'un code de conduite permettrait de définir clairement ce qui est un comportement inapproprié ainsi que les conséquences encourues par les personnes qui posent de tels gestes.

Certaines personnes ont affirmé que les inconduites sexuelles font partie de la réalité de l'industrie cinématographique au Canada depuis longtemps et que le problème semble s'aggraver.

Les récentes allégations de harcèlement et d'agressions sexuelles contre l'ancien magnat d'Hollywood Harvey Weinstein et d'autres célébrités ont mis en lumière cette grave problématique dans l'industrie.

Les regroupements ont aussi convenu d'établir de nouvelles méthodes de dénonciation de comportements répréhensibles afin d'assurer la protection des victimes contre toute forme de représailles.

Selon le communiqué des membres de l'industrie canadienne, ils prévoient mettre sur pied un programme d'éducation et faire en sorte que les politiques existantes concernant les inconduites sexuelles soient appliquées.

«Cette situation nous donne l'occasion de mettre l'accent sur la prévention du harcèlement sexuel. Nous sommes engagés à travailler ensemble pour mettre en place des solutions et nous allons vous tenir au fait des progrès», ont-ils indiqué par voie de communiqué.

C'est l'ACTRA («Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists») qui a eu l'initiative de réunir ces organismes représentant les artisans de l'industrie.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer