Les blagues de Larry David critiquées

Il faut déjà être un excellent équilibriste pour pouvoir faire des blagues sur... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il faut déjà être un excellent équilibriste pour pouvoir faire des blagues sur l'affaire Harvey Weinstein en ce moment. Mêler l'Holocauste à ce sujet dans un numéro d'humour, c'est un peu comme jouer avec de la nitroglycérine, disons.

Mais c'est ce qu'a osé Larry David (Seinfeld, Curb Your Enthusiasm) dans son monologue d'ouverture de l'émission Saturday Night Live, où il était invité.

En disant qu'il n'aimait pas que les Juifs fassent les manchettes pour les mauvaises raisons, comme Weinstein, il a ajouté: «J'ai toujours été obsédé par les femmes et je me suis toujours demandé: si j'avais grandi en Pologne quand Hitler a pris le pouvoir et que j'avais été envoyé dans un camp de concentration, est-ce que j'aurais continué à regarder les femmes? Je pense que oui. Le problème, bien sûr, est qu'il n'y a pas de bonne phrase d'approche dans un camp de concentration.»

Il n'en fallait pas plus pour que David reçoive de nombreuses critiques, notamment de la part du directeur général la Ligue Anti-Diffamation, qui a écrit sur Twitter: «Il a réussi à être offensant, insensible et pas drôle en même temps, c¹est un exploit».

Les extraits (en anglais): https://www.youtube.com/watch?v=Z6vDUGjlW9M




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer