Le marionnettiste de Kermit fait de la résistance

Steve Whitmire donnait vie à Kermit depuis 27... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Steve Whitmire donnait vie à Kermit depuis 27 ans.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Steve Whitmire, le marionnettiste de Kermit, la grenouille emblématique de l'émission The Muppet Show, fait de la résistance et accuse le studio de «trahison» après sa mise à l'écart.

Steve Whitmire, qui donnait vie à Kermit depuis 27 ans, avait pris la main en 1990 au décès brutal de Jim Henson, qui habitait le petit personnage de feutre vert depuis qu'il l'avait créé en 1955.

Le marionnettiste a expliqué au New York Times avoir été informé en octobre dernier de sa mise à l'écart, par un coup de téléphone de deux dirigeants du Muppets Studio, filiale du groupe Disney.

Selon lui, les deux responsables lui auraient expliqué que la décision était liée à des remarques écrites qu'il soumettait régulièrement à l'équipe créative de la série The Muppets, diffusée durant une saison seulement en 2015-16 sur la chaîne américaine ABC avant d'être annulée.

Ils auraient également évoqué son refus de participer au tournage d'une petite vidéo mettant en scène des personnages des Muppets, notamment Kermit, sur les conseils du syndicat américain des acteurs (Screen Actors Guild).

Contacté par l'AFP, Disney n'a pas donné suite.

La vice-présidente du Muppets Studio, Debbie McClellan, interrogée par le New York Times, a évoqué «une conduite professionnelle inacceptable et récurrente durant plusieurs années».

Bien que les responsables du studio aient fait part à Steve Whitmire de leurs préoccupations, «il n'en a jamais tenu compte», selon Debbie McClellan.

«Il envoyait des courriers électroniques et des lettres en attaquant tout le monde, l'écriture et le metteur en scène», a dit au New York Times Brian Henson, fils de Jim et président de la Jim Henson Company, qui a vendu les droits des Muppets à Disney en 2004.

Contacté par l'AFP, la Jim Henson Company n'a pas donné suite.

Aujourd'hui âgé de 58 ans, Steve Whitmire vit très mal la fin de l'aventure avec les Muppets, démarrée, pour lui, en 1978, alors qu'il n'avait que 19 ans.

«C'est le travail de ma vie», a-t-il expliqué. «Depuis neuf mois, je réfléchis la nuit pour comprendre comment il est possible de mettre fin à la carrière de quelqu'un pour des problèmes qui me semble si facilement solvables.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer