Télé-Québec et la SODEC achètent le siège social de la SAQ

Jusqu'en 2018, l'édifice patrimonial Au-Pied-du-Courant sera toujours occupé... (Photo Olivier PontBriand, archives La Presse)

Agrandir

Jusqu'en 2018, l'édifice patrimonial Au-Pied-du-Courant sera toujours occupé par la Société des alcools du Québec (SAQ), qui en était jusqu'à maintenant propriétaire.

Photo Olivier PontBriand, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Télé-Québec et la SODEC s'associent pour acheter conjointement l'édifice patrimonial Au-Pied-du-Courant, situé sous le pont Jacques-Cartier, à Montréal.

La transaction, d'une valeur de 12,3 millions, a été entérinée mercredi après-midi par le conseil des ministres, à Québec. Télé-Québec assumera 75% de l'achat et la SODEC 25%.

Jusqu'en 2018, l'édifice Au-Pied-du-Courant sera toujours occupé par la Société des alcools du Québec (SAQ), qui en était jusqu'à maintenant propriétaire. Cette société d'État, qui occupait l'immeuble depuis 1921, déménagera alors l'ensemble de ses employés de son siège social de Montréal pour les regrouper dans l'est de la ville.  

«Pour nous, c'est une excellente nouvelle. C'est un engagement du gouvernement. On a toujours été locataire, alors c'est une belle marque de confiance qu'on nous fait, alors même qu'on a majoré dans notre dernier budget notre financement lié au fonctionnement de 10 millions sur cinq ans, dédiés à la production originale», a affirmé Nicole Tardif, directrice générale, communications et image de marque, en entrevue avec La Presse.

La fin des studios 

Pour Télé-Québec, installée depuis sa création en 1968 dans l'édifice du 1000, rue Fullum, cette transaction devrait être amortie au cours des quatre prochaines années, nous dit-on. La direction des communications de la société d'État a également confirmé que des rénovations, respectant le caractère patrimonial de l'édifice qu'elle achète, devraient également coûter quelques millions. 

Tout comme la SODEC, qui a pour sa part pignon sur rue dans le Vieux-Montréal, Télé-Québec était locataire de ses espaces, mais devait également assumer tous les coûts de rénovation de l'édifice, en plus de payer un loyer qu'elle versait au propriétaire. Selon ce qu'a expliqué Nicole Tardif, la Société québécoise des infrastructures (SIQ), qui encadre les organismes publics dans la gestion de leurs infrastructures, ne voulait plus de ce type de bail à l'avenir. 

Or, si la direction de Télé-Québec se dit enthousiaste face à cette acquisition, cela reste tout de même «un deuil» pour ses employés, a concédé la directrice des communications, Nicole Tardif. La télévision publique perdra avec ce déménagement tous ses studios qu'elle louait depuis 2005 à des producteurs indépendants, année à laquelle elle a cessé de produire des émissions maison. 

«Est-ce qu'il y aura des espaces où on va pouvoir tourner avec des caméras légères? Peut-être. Mais des studios conventionnels, comme ceux que nous avons présentement, il n'y en aura plus», concède-t-elle, ajoutant que ceux-ci n'étaient plus rentables. La disparition des studios mènerait à la suppression de cinq postes, dont la plupart sont occupés par des employés qui pourraient partir à la retraite, explique Mme Tardif.

La Maison du Gouverneur passe à la SODEC 

Du côté de la Maison du Gouverneur, un édifice patrimonial bâti à la fin du 19e siècle, qui logeait à l'époque le gouverneur de la prison des Patriotes-Au-Pied-du-Courant, la SODEC en devient l'unique propriétaire. 

Cette ancienne prison de 11 000 m2 appartenait à la SAQ, qui souhaitait s'en départir. Selon le communiqué publié conjointement par la SAQ, Télé-Québec et la SODEC, celle-ci assurera «la protection, la mise en valeur et l'exploitation» du lieu, qui s'ajoute à son parc immobilier patrimonial.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer