La troisième cohorte des 5 prochains dévoilée

Mehdi Bousaidan... (PHOTO FRANÇOIS ROY, archives LA PRESSE)

Agrandir

Mehdi Bousaidan

PHOTO FRANÇOIS ROY, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Véronique Lauzon 
La Presse

Avant que leur carrière explose, Katherine Levac, Phil Roy, Guillaume Wagner et Virginie Fortin étaient des protagonistes de l'émission télévisuelle Les 5 prochains. Pour la troisième saison, ARTV revient avec cette série documentaire pour suivre, cette fois-ci, Mehdi Bousaidan, Rosalie Vaillancourt, Arnaud Soly, Marie-Lyne Joncas et Daniel Pinet.

«Il s'agit sûrement de notre cohorte la plus connue du public. Nous avons choisi des humoristes qui ont une couleur, un propos et qui sont capables de l'exprimer», a expliqué le producteur au contenu des 5 prochains, Hugo Roberge (Piment fort, Un gars le soir).

Jusqu'au mois de novembre, le réalisateur Francis Legault suivra ses cinq protagonistes dans leur quotidien professionnel et, comme pour la deuxième saison, l'aventure se terminera par un spectacle de groupe. Le tout sera diffusé à ARTV au printemps prochain.

«C'est rare d'avoir la chance de faire un documentaire en humour. Et les gens vont pouvoir connaître ce qui se cache derrière mon personnage», a dit Rosalie Vaillancourt.

«Derrière une blague de vulve, il y a une réflexion, il y a une raison pourquoi je fais cette blague, et c'est tout ça que je vais pouvoir expliquer.»

Cette série documentaire sur les coulisses du monde de l'humour est une idée de Guillaume Wagner, qui souhaitait mettre en lumière les enjeux auxquels font face les humoristes de la relève.

«Guillaume voulait faire découvrir tout le travail qu'il y avait derrière un début de carrière. Tu n'es pas drôle d'un seul coup, tu ne deviens pas populaire en claquant des doigts», a souligné le producteur au contenu.

En 2010, lors de la première saison, le public avait ainsi découvert Pierre Hébert, Kim Lizotte, Korine Côté, Étienne Dano et Guillaume Wagner. Cinq ans plus tard, ce fut au tour de Fred Dubé, Phil Roy, Katherine Levac, Virginie Fortin et Pierre-Bruno Rivard d'être sous les projecteurs.

Être vue

«À l'époque, à la télévision, il n'y avait pas autant de place qu'en ce moment pour les humoristes. Il faut rappeler que lorsque nous avons suivi Katherine et Phil, SNL Québec n'existait pas encore. Aussi, le bassin d'humoristes est vraiment plus important. Ils sont beaucoup plus nombreux qu'avant», a avancé Hugo Roberge.

Marie-Lyne Joncas est du même avis: la «game» a changé.

«Avant, le milieu te choisissait, il t'aidait à te faire ta place. C'est encore le cas pour certains, dont Katherine Levac, mais il y a aussi des gens comme moi qui passent par la porte d'en arrière. Je suis une artiste 360, je fais un peu de tout pour être vue le plus possible», a indiqué l'humoriste des 5 prochains.

Elle donne comme exemple son émission web Le courrier du cul, qu'elle anime avec Sacha Bourque. «Nous avons 50 000 abonnés sur Facebook. Chaque jour, je m'en fais parler. Grâce à ça, on se fait une petite place dans le milieu. Et à partir de là, des producteurs et des diffuseurs nous regardent différemment», a dit Marie-Lyne Joncas.

C'est de thèmes comme celui-là qu'il sera question dans la troisième saison des 5 prochains, qui sera diffusée au printemps 2018 à ARTV.

Rosalie Vaillancourt... (PHOTO FRANÇOIS ROY, Archives LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Rosalie Vaillancourt

PHOTO FRANÇOIS ROY, Archives LA PRESSE

Découvrez les cinq humoristes

Mehdi Bousaidan

Mehdi Bousaidan est sans aucun doute le plus connu du lot. Ce Québécois d'origine algérienne est notamment populaire auprès des plus jeunes pour son émission MED à VRAK, pour laquelle il est d'ailleurs nommé au gala Artis dans la catégorie meilleur artiste jeunesse. Il fut également en nomination au dernier gala Les Olivier comme Découverte de l'année. Grâce à lui, Hugo Roberge croit que le public pourra entre autres découvrir le milieu des événements d'entreprise, puisque Mehdi Bousaidan en fait beaucoup, surtout pour des communautés ethniques.

Rosalie Vaillancourt

Rosalie Vaillancourt touche à tout. Sur scène, elle a notamment présenté Rosalie Vaillancourt, la comédie musicale au dernier festival Zoofest. Au petit écran, les téléspectateurs ont pu la voir dans Conseil de famille et Le nouveau show. L'humoriste de 24 ans rejoint également son public grâce à des capsules sur le web. À son propos, le producteur au contenu Hugo Roberge explique: «C'est ce que j'appelle une artiste 360, puisqu'elle fait de tout. Et en ce moment, elle évolue, elle travaille sur son personnage. C'est intéressant de voir un artiste qui progresse.»

Arnaud Soly

Issu d'une famille de musiciens renommés (sa mère est Geneviève Soly), Arnaud Soly a fait ses études collégiales et universitaires en arts plastiques. Il a finalement délaissé ses pinceaux pour sauter à pieds joints dans le milieu de l'humour. Comme pour Virginie Fortin, participante de la deuxième saison des 5 prochains, il a été remarqué pour son parcours atypique. «Ça ne fait pas longtemps qu'il fait ça, mais il en fait beaucoup. Il ne lâche pas! Ça va être intéressant de parler de son parcours, de sa famille. Ce qui se passe dans sa vie et comment ça se traduit sur la scène», dit Hugo Roberge.

Marie-Lyne Joncas

Grâce à Marie-Lyne Joncas (Ces gars-là, Boomerang, Ma première fois), les téléspectateurs découvriront la dynamique d'un duo humoristique. Elle forme, avec Ève Côté, Les grandes crues, qui s'inspire des spectacles de cabaret. Les deux humoristes se promènent déjà un peu partout au Québec pour offrir leurs numéros. «C'est intéressant, car c'est quelqu'un qui aime monter sur scène à deux, mais qui dit que d'y aller seule, ça l'angoisse. Avec nous, elle devra peut-être l'essayer», dit le producteur au contenu. Marie-Lyne Joncas est aussi connue pour la websérie Le courrier du cul.

Daniel Pinet

Daniel Pinet, natif du Nouveau-Brunswick, fait rire les jeunes dans Code G à VRAK. Dans Les 5 prochains, ce finissant de l'École nationale de l'humour s'interrogera sur le vedettariat, les limites de l'humour et les sujets qu'il a envie d'aborder avec le public. «Sur le milieu de l'humour, il a des propos très intéressants. Il a un contenu trash, mais en même temps, il veut véhiculer un message», avance Hugo Roberge.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer