Où s'en va La voix?

Les quatre coachs de La voix 2015 (Pierre... (Photo fournie par TVA)

Agrandir

Les quatre coachs de La voix 2015 (Pierre Lapointe, Éric Lapointe, Isabelle Boulay et Marc Dupré) se retrouveront à la prochaine saison.

Photo fournie par TVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La cinquième saison de La voix sera lancée dimanche soir. Avec une moyenne de 2,6 millions de téléspectateurs depuis ses débuts, la téléréalité musicale de TVA semble séduire toujours autant le public québécois, alors que la formule affiche des signes d'essoufflement aux États-Unis comme en France. La version québécoise serait-elle une exception ?

Adam Levin et Miley Cyrus ont été coachs... (Photo fournie par NBC) - image 1.0

Agrandir

Adam Levin et Miley Cyrus ont été coachs à la 11e saison de The Voice, diffusée sur NBC aux États-Unis.

Photo fournie par NBC

Mathieu Holubowski, ex-candidat à La voix, vient de... (Photo fournie par OSA images) - image 1.1

Agrandir

Mathieu Holubowski, ex-candidat à La voix, vient de lancer un album produit par la maison de disques Audiogram.

Photo fournie par OSA images

UN SUCCÈS POPULAIRE

Après 15 saisons en ondes, le réseau américain Fox a retiré American Idol de sa programmation au printemps dernier. La téléréalité musicale, reine des cotes d'écoute de 2003 à 2011, n'attirait plus que 7 millions de téléspectateurs au cours des dernières saisons (comparativement à 31,2 millions de fidèles entre 2005 et 2006).

Arrivée sur le réseau américain NBC en 2011, The Voice a quant à elle été suivie en moyenne par 12 millions de téléspectateurs au cours de sa 11e saison. La prochaine mouture prendra son envol le 27 février, mais les cotes d'écoute de l'émission semblent s'éroder au fil des épisodes. C'est également le cas en France, même si The Voice reste l'émission la plus écoutée de sa case horaire.

Au Québec, La voix occupe 57,4 % des parts de marché. « C'est plus du double des autres The Voice de la planète », explique Stéphane Laporte, réalisateur et concepteur de l'adaptation québécoise, avant d'ajouter fièrement : « Per capita, c'est au Québec que l'émission est la plus suivie. »

DES CANDIDATS QUI LAISSENT LEUR MARQUE

Si American Idol a permis de découvrir des talents comme Kelly Clarkson, Carrie Underwood, Jennifer Hudson et Jordin Sparks, aucun des 11 gagnants de l'émission The Voice n'a vraiment réussi à percer dans l'industrie musicale américaine.

En France, quelques finalistes ont continué à briller : le premier opus de Kendji Girac s'est vendu à un million d'exemplaires et Louane s'est illustrée en musique, mais aussi au cinéma (La famille Bélier). 

Au Québec, de nombreux talents ont émergé des quatre saisons de La voix : Charlotte Cardin, Valérie Carpentier, Jérôme Couture, Rémy Chassé, Andy Duquette, Yoan Garneau, Kevin Bazinet...

« Une maison de disques comme Audiogram fait maintenant son repérage à l'émission. Elle vient de signer des artistes de La voix comme Soran Dussaigne et Mathieu Holubowski », précise Stéphane Laporte, qui attribue en grande partie le succès des candidats au processus de sélection complexe que son équipe a mis en place.

« Esther Themans et moi auditionnons près de 5000 candidats en deux mois et demi. On les a face à nous et c'est la meilleure façon d'évaluer leur talent. Le fait qu'on prenne le temps de préauditionner autant de monde pour sélectionner une centaine de candidats qui iront aux auditions à l'aveugle fait qu'on va chercher la crème de la crème. C'est pour cela qu'il y a autant d'artistes qui restent », croit-il.

SAVOIR SE RENOUVELER

Stéphane Laporte croit en la capacité de l'émission de se renouveler au fil des saisons. « C'est avant tout une émission destinée à trouver des talents. En ce sens, elle se renouvelle, car on permet chaque fois de découvrir une soixantaine de nouveaux artistes », explique-t-il.

Le secret du succès de La voix tient également beaucoup au choix des coachs qui jugeront les candidats qui viennent tour à tour tenter leur chance sur scène.

« Isabelle Boulay reprend son siège et l'ajout des mentors permet de réunir tous les genres, avec cette année Corneille, Les soeurs Boulay, Michel Pagliaro et Paul Daraîche », précise Stéphane Laporte. 

« On a réussi à ce que le monde de la musique alternative se sente chez lui. On a quatre genres différents de coach et de musique. Difficile pour un artiste de ne ressentir aucune affinité avec l'un d'entre eux. »

- Stéphane Laporte

De nombreux anglophones ont d'ailleurs tenté leur chance à La voix au fil des saisons. « On a un échantillonnage de candidats à l'image du Québec d'aujourd'hui : on y retrouve toutes les cultures et toutes les langues », précise Stéphane Laporte.

Quelques modifications dans le déroulement du concours pimentent également l'émission. Lors de la dernière mouture, les demi-finales croisées avaient été introduites et elles seront de retour pour la cinquième saison. « Les quatre candidats en finale sont les quatre meilleurs, peu importe l'équipe à laquelle ils appartiennent. Et c'est le public qui choisit », précise Stéphane Laporte.

LA SAISON DE TROP ?

À l'exception de Marc Dupré, assis dans son fauteuil depuis le début de La voix, les coachs jouent au jeu des chaises musicales en fonction des saisons. Ce qui leur permet entre autres d'honorer d'autres engagements professionnels, mais aussi d'éviter de se répéter saison après saison au cours de leurs interventions auprès des candidats.

Le chanteur a-t-il déjà songé à faire une pause ? « Oui, chaque année, je me pose la question, confie Marc Dupré. En fait, tant que je vais sentir que je peux encore apporter quelque chose à mes candidats et les aider, je vais continuer. Entendre et découvrir de nouvelles voix me donne encore des frissons. »

S'il a fallu 15 saisons à American Idol pour tirer sa révérence, comment Stéphane Laporte envisage-t-il l'avenir de La voix ? « Admettons que La voix n'est plus là. Quel sera le tremplin pour les nouvelles générations de chanteurs qui leur permettra de se faire découvrir à heure de grande écoute ? Dominique Michel a été découverte à un concours radio à CKVL. Ça prendra toujours une émission pour découvrir des talents », conclut-il, très optimiste.

__________________________________

Dès dimanche soir, à 19 h 30, à TVA

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer