La liste de Cynthia Wu-Maheux

Cette semaine, la comédienne Cynthia Wu-Maheux nous fait part... (PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Cette semaine, la comédienne Cynthia Wu-Maheux nous fait part de ses coups de coeur culturels.

PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cynthia Wu-Maheux sera sur les planches du Théâtre d'Aujourd'hui à partir de mardi dans la plus récente pièce de Sébastien David, Dimanche Napalm. On peut également voir la comédienne au petit écran dans Mémoires vives et District 31.

«J'ai la chance de pouvoir faire des personnages très différents et c'est ce qui me passionne depuis que je suis toute petite », avoue la jeune femme qui aura un printemps tout aussi palpitant, avec sa participation à la série Plan B de Louis Morissette, mais aussi à L'avare au Théâtre Denise-Pelletier.

Cinéma: Prank! de Vincent Biron

«On suit une gang d'adolescents [Simon Pigeon, Alexandre Lavigne, Étienne Galloy, Constance Massicotte] qui font des coups pendables. En même temps, tu as accès à un bel échantillon de personnes dans la société dont on installe l'univers avant chaque mauvais coup. Les relations entre ados, comment on crée un groupe et la recherche d'identité sont explorés. Il y a une belle profondeur et un humour incroyable. Un des personnages est joué par Normand Daoust et sa prestation est fabuleuse. Rien que pour cette scène, tu y retournes trois fois!»

Arts visuels: Aux mille tours de Marcel Dzama

Éditions du Musée d'Art contemporain de Montréal

«Il s'agit d'un artiste multidisciplinaire de Winnipeg qui habite maintenant à New York. Son exposition Aux mille tours m'a vraiment marquée. Il y avait une section avec des figurines en porcelaine magnifiques mises en scène dans des scènes extrêmement violentes. On retrouve un peu cette dualité dans tout ce qu'il fait, autant ses collages que ses sculptures ou ses dessins. On a été créés avec un souci de perfection, une grande beauté, mais dès qu'on s'écarte de notre essence fondamentale, on peut s'écarter jusqu'à dériver vers les pires monstres de la planète. C'est ce qui ressort de ses oeuvres.»

Musique: Take All My Loves: 9 Shakespeare Sonnets de Rufus Wainwright

«J'ai acheté dernièrement cet album de Rufus Wainwright qui se sert des textes de Shakespeare. C'est hypnotisant d'entendre ces voix dire du Shakespeare en langue originale combinées à des moments musicaux. Ça crée une bulle très intéressante. Il y a beaucoup de créativité là-dedans.»

Télévision: Série noire de Jean-François Rivard

«J'ai beaucoup aimé cette série. J'ai trouvé ça brillant, grinçant, très propre aux Québécois. Le style est très peu exploité à la télévision. On se plonge vraiment dans un univers plus survolté avec un ton direct, mais très intelligent. J'espère que ça va être le début d'une longue série d'émissions du genre. J'adorerais jouer dans quelque chose de similaire.»

Livre: Le dictateur et le hamac de Daniel Pennac

«On m'avait offert La petite marchande de prose, et j'avais hâte de me replonger dans un des livres de Pennac. Son écriture me plaît beaucoup. C'est très léger, mais ça vient me chercher en profondeur. J'ai aimé la mise en abyme de ce dictateur d'Amérique du Sud en lien avec la vie personnelle et le quotidien de cet auteur. Il fait de belles critiques, tout en douceur, jamais de façon tranchante. Ça t'amène à réfléchir, à prendre le temps de transformer ta manière de regarder autour de toi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer