Billy Bush paie pour les écarts de langage de Donald Trump

Billy Bush est connu pour son aisance à... (PHOTO AP)

Agrandir

Billy Bush est connu pour son aisance à l'écran et sa capacité à aborder les stars comme s'il était des leurs, avec un talent certain pour la conversation.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Thomas URBAIN
Agence France-Presse
New York

Victime du scandale qu'a provoqué la diffusion de l'enregistrement d'une conversation scabreuse avec Donald Trump remontant à 2005, l'animateur Billy Bush, cousin de l'ancien président George Bush, a été licencié lundi, sa carrière brisée alors que le candidat, lui, poursuit sa route.

Dix jours après que le Washington Post a rendu public l'enregistrement, NBC News a annoncé lundi que Billy Bush quittait l'émission matinale Today, dont il co-animait la troisième heure depuis quelques semaines seulement.

Agé de 45 ans, l'animateur au physique de jeune premier avait mis 15 ans à se bâtir un statut au sein du groupe NBC, dans les rangs puis aux manettes de l'émission quotidienne Access Hollywood sur l'actualité du show-business.

Un enregistrement sonore de moins de deux minutes, vieux de onze ans, a réduit en miettes cette lente ascension.

Sur cette bande, Billy Bush ne s'exprime quasiment pas et se contente de glousser aux commentaires de Donald Trump sur sa manière très agressive d'approcher les femmes qui lui plaisent, et de le relancer à l'occasion.

Mais c'en était déjà trop pour NBC, qui a trouvé un accord financier avec l'animateur, récent titulaire, selon le site d'informations à sensation TMZ, d'un nouveau contrat de 3 ans à 3,5 millions de dollars l'année.

L'ultime coup de main de Kit Hoover, son ancienne co-présentatrice d'Access Hollywood, assurant que Billy Bush l'avait toujours traité «comme son égal», avec «respect» et «gentillesse», n'y aura rien fait.

«Je suis très reconnaissant après les conversations que j'ai eues avec mes filles, et tout le soutien de ma famille, amis et collègues», a simplement déclaré Billy Bush dans un communiqué. «J'attends avec impatience ce que me réserve l'avenir».

Contacté par l'AFP, NBC et le conseil de Billy Bush, Marshall Grossmann, n'ont pas donné suite.

Billy Bush est connu pour son aisance à l'écran et sa capacité à aborder les stars comme s'il était des leurs, avec un talent certain pour la conversation.

Au moment de sa mise en cause, l'animateur avait plaidé l'erreur de jeunesse, assurant qu'il avait changé et mûri depuis.

Mais selon le New York Post, le quadragénaire, cousin et neveu de deux président des États-Unis, George W. Bush et George H. W. Bush, se serait vanté à des équipes de NBC de l'existence de l'enregistrement et de son contenu.

«Le plus grand méchant du monde» 

«Le Today Show est plus regardé par les femmes et cela se renforce encore lors de la tranche de 09h00, qui était celle qu'il occupait», souligne Joseph Cabosky, professeur à l'université de Caroline du Nord.

«NBC risquait de provoquer une déconnexion entre ce que voulaient les téléspectateurs et la façon dont ils voyaient Bush», ajoute-t-il, d'autant que des membres de l'équipe de Today auraient désavoué ce fils de banquier à la mise toujours impeccable, selon des médias américains.

«Les commentaires (dégradants) sur les femmes ne sont, à juste titre, plus acceptés comme ils l'étaient il y a quelques décennies», poursuit l'universitaire.

Joseph Cabosky rappelle également qu'après avoir longtemps dominé la case du matin parmi les grandes chaînes gratuites aux États-Unis, NBC est aujourd'hui devancé par ABC et son émission Good Morning America, même s'il reste en tête chez les plus jeunes.

Pour lui, c'est avant tout une «décision d'affaires», car NBC appartient à Comcast, un gigantesque conglomérat coté.

Si ses propos ne sont pas excusables, Billy Bush se retrouve donc prisonnier d'enjeux qui le dépassent, victime expiatoire sur l'autel de l'image et des relations publiques.

Donald Trump, lui, poursuit sa course à la présidence des États-Unis, même si cet épisode pourrait avoir marqué un tournant décisif dans sa campagne.

Dix femmes ont, depuis, accusé publiquement le candidat d'avoir eu des gestes déplacés à leur endroit. Donald Trump s'est excusé des propos tenus sur le fameux enregistrement mais conteste les accusations de ces femmes.

Lors d'un entretien télévisé diffusé lundi sur CNN, l'épouse de Donald Trump, Melania, a défendu son mari et accusé Billy Bush d'avoir «poussé» l'homme d'affaires à tenir ces propos.

«Melania Trump a chargé les horribles commentaires sexuels de Donald sur le dos du plus grand méchant du monde: Billy Bush», a ironisé le site d'information Fusion

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer