• Accueil > 
  • Arts > 
  • Télévision 
  • > Brendan Dassey, vu dans la série Making a Murderer, retrouvera sa liberté 

Brendan Dassey, vu dans la série Making a Murderer, retrouvera sa liberté

Brendan Dassey avait été reconnu coupable d'avoir aidé... (PHOTO Morry Gash, archives AP)

Agrandir

Brendan Dassey avait été reconnu coupable d'avoir aidé son oncle, Steven Avery, à violer et à assassiner Teresa Halbach en 2005.

PHOTO Morry Gash, archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Scott Bauer
Associated Press
MADISON, Wis.

Un juge d'une cour fédérale du Wisconsin a annulé la condamnation de Brendan Dassey, survenue dans la cause qui a inspiré la série documentaire Making a Murderer.

Le jeune homme avait été reconnu coupable d'avoir aidé son oncle, Steven Avery, à violer et à assassiner Teresa Halbach en 2005. Vendredi, la Cour de district de Milwaukee a ordonné sa libération d'ici 90 jours, à moins que les procureurs décident de lancer un nouveau procès.

Le département de la Justice de l'État, qui était responsable de l'affaire, a refusé de commenter. Il pourrait décider de porter le verdict en appel.

Brendan Dassey a admis sa complicité, mais ses avocats soutiennent que ces aveux lui ont été arrachés sous la contrainte.

Le juge William Duffin a affirmé dans son jugement que les enquêteurs avaient fait de fausses promesses au jeune homme, l'assurant «qu'il n'avait rien à craindre».

«Ces fausses promesses répétées, lorsqu'elles sont considérées avec les autres facteurs en cause, tout particulièrement l'âge de Dassey, ses déficits intellectuels et l'absence d'un adulte de confiance à ses côtés, ont rendu les confessions de Dassey involontaires en vertu des 5e et 14e Amendements (de la Constitution des États-Unis)», a écrit le magistrat.

Aujourd'hui âgé de 26 ans, Brendan Dassey avait 16 ans lorsque Mme Halbach, une photographe, a été retrouvée morte après avoir visité le parc à ferraille automobile de la famille Avery pour y photographier des véhicules.

Les documents judiciaires dépeignent M. Dassey comme un jeune homme très introverti éprouvant des difficultés d'apprentissage et de langage ayant du mal à saisir certains aspects de la communication, dont le ton et le langage corporel.

Il avait été déclaré coupable d'homicide volontaire au premier degré, d'agression sexuelle au deuxième degré et de mutilation de cadavre relativement à la mort de Teresa Halback. Son oncle a été traduit en justice et condamné séparément.

Brendan Dassey n'a pas témoigné durant le procès de M. Avery et ses confessions n'ont pas été utilisées comme preuve dans le cadre de cette procédure.

Le cas de Brendan Dassey et Steven Avery a captivé le public grâce à la populaire série Netflix Making a Murderer, dans laquelle des documentaristes remettent en question le processus judiciaire ayant mené à la condamnation des deux hommes.

L'oncle avait aussi fait les manchettes en 2003 lorsqu'il avait été libéré après avoir passé 18 ans en prison pour un viol qu'il n'avait pas commis. Il avait intenté une poursuite de 36 millions $ US contre la police municipale et le procureur du district un peu avant que Mme Halback disparaisse le soir de l'Halloween 2005.

Les autorités impliquées dans l'affaire ont soutenu que le documentaire de 10 heures était tendancieux, mais les réalisatrices continuent de défendre leur travail.

Le mois dernier, Netflix avait annoncé que de nouveaux épisodes portant sur les appels de MM. Dassey et Avery étaient en préparation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer