Claude Rajotte perd son émission à MusiMax

Claude Rajotte animera mardi soir sa dernière émission sur MusiMax. L'animateur... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Claude Rajotte animera mardi soir sa dernière émission sur MusiMax. L'animateur de Rajotte, en ondes depuis l'automne 2011, en a lui-même fait l'annonce dimanche sur sa page Facebook. Celui qui a commencé comme VJ en 1987 quitte la chaîne musicale après une collaboration qui aura duré en tout près de 25 ans.

La direction du Groupe V Media l'a rencontré la semaine dernière pour lui faire part de sa décision de ne pas renouveler l'émission en 2016. «Je savais qu'il y avait des changements qui s'en venaient, a confié Claude Rajotte. On m'avait bien averti que ça irait jusqu'à la fin décembre et qu'ils allaient évaluer la situation après.»

> Consultez la page Facebook de Claude Rajotte

Claude Rajotte n'a finalement pas été surpris par la décision de ses nouveaux patrons. Il s'est même senti soulagé.

«C'est comme si on m'avait libéré d'un boulet attaché au pied, a-t-il dit. Depuis mon retour à MusiMax, il y a eu trois propriétaires: Astral, Bell et puis V. Depuis quatre ans que je suis en stand by. On ne sait jamais trop ce qui se passe, il y a toujours des rumeurs... À cette période-ci l'an dernier, on nous disait qu'il y aurait des mises à pied en mars, je travaille toujours dans cette ambiance là, qui n'est pas drôle drôle...»

Au mois de mars dernier, l'animateur avait été épargné par la restructuration des chaînes musicales MusiMax et MusiquePlus, nouvellement acquises par le Groupe V Media. La direction de V avait alors annoncé la fin de la production interne de ses deux stations. Vingt-trois personnes avaient perdu leur emploi, incluant les VJ maison.

«On a voulu permettre à Claude de connaître une nouvelle saison à l'automne avec un producteur indépendant [Farweb.TV], a rappelé la directrice des communications et du marketing du Groupe V Media, Guylaine O'Farrell. On a repensé l'émission et on a découvert un Claude comme on ne l'avait jamais vu avant, dans son environnement de jungle urbaine...»

Mais même ce Claude Rajotte en grande forme, qui misait sur les nouvelles tendances musicales et les critiques d'albums dans un tout nouveau format, n'a pas convaincu le Groupe de conserver son émission.

«On espérait gagner des parts de marché avec cette nouvelle mouture-là, mais l'auditoire n'était pas au rendez-vous, selon Mme O'Farrell, qui a insisté sur les «obligations de rentabilité» du Groupe et le contexte de «compétitivité». «Je pense que les fans de la première heure de Claude l'ont suivi, mais ça ne nous a pas permis d'aller chercher un nouveau public.»

Claude Rajotte estime que la télé d'aujourd'hui est à la croisée des chemins: «C'est un format de télé qui est en train de mourir. Il faut être conscient de ça. Il n'y a plus personne qui s'assoit pour regarder des vidéos. Ces stations musicales n'ont pas su évoluer. Moi j'ai fait ce que je pouvais pour renouveler l'émission, je tente toujours de m'améliorer, mais il y a aussi des limites à ce qu'on peut faire.»

La fin des chaînes musicales

Depuis le printemps dernier, MusiMax et Musique Plus ne sont plus tenus par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de produire exclusivement des émissions à contenu musical. C'est dans ce nouveau contexte que le Groupe V Media s'est mis à repenser entièrement la programmation de ses deux chaines.

«Cette année on a repensé le contenu de MusiquePlus, nous dit Guylaine O'Farrell. On va conserver une portion musicale (dont Lip Sync Battle, Pop de Jam), mais on va rajouter des émissions de fiction, d'humour, des téléréalités aussi. C'est ce même exercice de réflexion que nous ferons pour MusiMax dans les prochains mois. Mais rien n'a encore été décidé.»

Claude Rajotte animera sa dernière émission mardi soir en compagnie de Daniel Bélanger. L'émission diffusée à 20h30 sera consacrée au bilan musical de 2015. À partir du 4 janvier, MusiMax diffusera à cette heure-là (du lundi au vendredi) des reprises de sa série documentaire musicale Les années.

L'animateur de 60 ans, qui a fait ses débuts à CHOM FM et qu'on entendu pendant 8 ans sur la Première chaîne de Radio-Canada, espère maintenant revenir à la radio. La semaine dernière, il a contacté Gregory Charles, nouveau propriétaire des Radios classique. «Ma passion première, c'est la radio. J'ai toujours trouvé ridicule de parler musique à la télévision. C'est à la radio que je devrais être.»

Claude Rajotte n'a pas encore eu de discussions avec l'artiste et hommes d'affaires, mais il croit que la définition de «classique» peut être élastique. «J'écoute toutes sortes de musique, dit-il, je peux parler des classiques de tango, je veux dire qu'il y a des classiques dans tous les genres musicaux, je pense qu'on peut certainement en discuter.»

L'animateur pourrait également en profiter pour prendre une petite pause. «Ça fait 42 ans que je ne lâche pas. Une année sabbatique ça fait aussi partie de mes projets.» Des vacances? «Non, parce que je n'ai jamais eu l'impression de travailler, répond Claude Rajotte. Pour moi prendre des vacances, c'est faire le ménage dans la maison.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer