Joël Legendre sort de son mutisme

Joël Legendre... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Joël Legendre

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Joël Legendre sort de son mutisme. L'animateur, qui a quitté la vie publique en mars dernier après avoir fait l'objet de reportages selon lesquels il a été appréhendé, à l'automne, alors qu'il se masturbait devant un policier en civil dans un parc de Longueuil, sera en entrevue à l'émission de Pénélope McQuade et Jean-Luc Mongrain, dimanche soir, à Radio-Canada.

Il s'agit de la première sortie publique pour M. Legendre depuis la publication de ces reportages, qui avaient fait beaucoup de vagues l'hiver dernier. En quelques jours, le populaire animateur avait mis fin à tous ses engagements publics, tant à la radio qu'à la télévision. 

«Cet incident, bien qu'il soit dérangeant, troublant, choquant et qu'il soulève des questions, n'est pas un acte criminel», avait écrit M. Legendre sur sa page Facebook.

«C'est très difficile pour moi de vous adresser ces quelques mots. Je le fais par souci de transparence pour mes proches, mes employeurs, mes collègues et le public qui me couvre d'affection depuis des années. (...) Je n'en demeure pas moins humilié et anéanti. Mais puisque j'ai partagé à maintes reprises mes grandes joies avec le public, je dois maintenant faire face à cette désolante situation. [...] Je tire des grandes leçons de vie de cet incident. J'en suis sincèrement désolé et j'espère de tout coeur que vous saurez me pardonner», avait-il poursuivi.

Un parc problématique

L'automne dernier, plusieurs citoyens ont signalé aux autorités municipales de Longueuil que le parc Marie-Victorin, situé au bord du fleuve Saint-Laurent, avait perdu sa vocation familiale en raison de comportements jugés délinquants par des citoyens. C'est à cet endroit que Joël Legendre a été appréhendé. 

«La Ville a donc demandé à son service de police d'effectuer des interventions au parc. On nous avait en effet signalé que l'endroit [était le théâtre] d'actes non appropriés à caractère sexuel», a expliqué le porte-parole de la Ville de Longueuil, Renaud Beauchemin, lorsque questionnée sur toute cette affaire.

La Presse a tenté à de multiples reprises de contacter Joël Legendre depuis mars dernier. Nos demandes d'entrevue ont toutes été refusées.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer