Jessica Paré comprend l'intérêt des Québécois pour Megan

Jessica Paré dans une scène de Mad Men.... (Photo: fournie par AMC)

Agrandir

Jessica Paré dans une scène de Mad Men.

Photo: fournie par AMC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Cassandra Szklarski
La Presse Canadienne
Toronto

La série Mad Men est reconnue pour son souci du détail, mais plusieurs téléspectateurs Québécois y ont noté une erreur de taille: la façon dont la série présente le personnage québécois Megan Calvet Draper.

Alors que la série arrive à sa fin, l'actrice montréalaise Jessica Paré dit avoir vaguement entendu parler des plaintes voulant que la famille Calvet ne semble pas typiquement québécoise.

Certains critiques reprochent en effet au personnage d'avoir un prénom et un nom de famille qui ne sont pas très québécois et à l'actrice britannique Julia Ormond et au belge Ronald Guttman - qui interprètent les parents de Megan - de ne pas avoir l'accent québécois lorsqu'ils parlent français.

Selon Jessica Paré, Julia Ormond a pourtant travaillé sur son accent en compagnie d'un professeur.

«(Le créateur) Matt (Weiner) fait une série américaine, et ça va très vite et nous faisons tous notre possible», a expliqué l'actrice lors d'une récente entrevue téléphonique.

«Et en ce qui concerne mon accent, j'ai grandi là (à Montréal) et je parlais français et anglais.»

La famille Calvet a été au coeur d'un récent épisode, diffusé le 12 avril, lorsque la mère et la soeur - interprétée par l'actrice canadienne Kim Bubbs - de Megan l'ont aidée à vider l'appartement new-yorkais qu'elle partageait avec le publicitaire Don Draper.

L'épisode en question a inclus plusieurs échanges en français entre les trois femmes, et ces scènes n'ont pas semblé susciter autant de controverse que celles des précédents épisodes.

Jessica Paré a dit apprécier passer de l'anglais au français dans l'émission, notant que «ce n'est pas quelque chose que l'on fait souvent» dans une série américaine.

Et bien qu'elle évite de lire les critiques en ligne, elle comprend pourquoi les Québécois ont porté une attention particulière à l'intrigue entourant son personnage.

«Je crois que lorsque c'est près de nous (...) nous voulons que ce soit présenté de la façon dont nous le percevons. Mais c'est aussi de la télévision, (on a droit) à une liberté artistique», estime-t-elle.

L'actrice n'a pas voulu révéler si son personnage avait été vu pour la dernière fois, mais elle s'est dite très fière du travail qu'elle a accompli dans la série dramatique de la chaîne AMC.

Lorsque nous l'avons vue pour une dernière fois, Megan finalisait un divorce amer avec Don et s'apprêtait à amorcer un nouveau chapitre de sa vie, plus riche d'un million de dollars.

«Sa vie avec Don a pris beaucoup de son énergie, de sa joie, et de son optimisme», a philosophé l'actrice, au sujet de l'infidélité de l'époux de son personnage.

«Cela peut évidemment rendre une personne amère. Mais je crois en Megan. C'est une optimiste, donc elle s'en sortira. Surtout avec un million de dollars.»

Jessica Paré, qui a donné naissance à un garçon il y a cinq semaines, affirme qu'elle regarde les derniers épisodes pour savoir comment la série se terminera, soulignant qu'elle est «aussi fan que tout le monde».

Bien qu'elle soit certaine que les membres de l'équipe se retrouveront pour célébrer la fin de la série, elle dit que le plateau de tournage lui manquera.

«Le travail était tellement enrichissant. Ça n'arrive pas tous les jours.»

Mad Men est diffusée le dimanche à AMC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer