La Bible sera suivie par plus de 20 millions de téléspectateurs

À l'extrême-gauche, le producteur Mark Burnett discute de... (Photo Richard Shotwell /Invision /AP)

Agrandir

À l'extrême-gauche, le producteur Mark Burnett discute de sa série La Bible avec Roma Downey, Juan Pablo di Pace, et, au deuxième rang, Adam Levy, Babou Ceesay et Emmett J. Scanlan.

Photo Richard Shotwell /Invision /AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Danièle L. Gauthier
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Presque en catimini, l'ambitieuse série La Bible du producteur de Survivor et The Apprentice, Mark Burnett, s'inscrit à l'horaire de Vtélé dès le jeudi 29 janvier, 19h, jusqu'au Jeudi Saint, 2 avril. En 10 épisodes, on renoue avec Noé, Moïse, Marie, Jésus, Ponce Pilate et tous ces personnages qui nous font passer de l'Ancien au Nouveau Testament.

Une soixantaine d'acteurs ont été retenus pour personnifier tous ces personnages qui ont eu un rôle crucial dans l'évolution de l'Histoire sainte. Depuis la colère de Dieu qui ordonnera à Noé de construire l'Arche qui le sauvera lui, sa famille et toutes les espèces animales, du Déluge jusqu'au moment où Moïse reçoit les dix commandements, en passant par Abraham à la recherche de la Terre promise et la division des eaux de la mer Rouge pour permettre au peuple hébreu d'échapper au Pharaon, voilà en résumé la période couverte dans les deux premiers épisodes.

Cette série mettant en vedette Diogo Morgado (Jésus), Roma Downey (Marie) et Darwin Shaw (Pierre), a été tournée à Ouarzazate, au Maroc. Diffusée en France et aux États-Unis, la série épique a été suivie par plus de 11 millions de Français et autant d'Américains.

Policiers dans la tourmente d'une ville décadente

En 20 épisodes, Chartier (Claude Legault) et Berrof (Réal Bossé) nous ont fait vivre des moments de grande tension, parfois de bonheurs passagers et souvent de tristesse dans 19-2. Et le dernier épisode de la saison nous a laissés avec une épine enfoncée dans le coeur: le sympathique sergent Houle (Sylvain Marcel) n'était pas celui qu'on croyait.

Et que nous réserve cette troisième et dernière saison, dix épisodes que nous suivrons comme les mouvements ultimes d'un requiem. D'un commun accord, Chartier et Berrof qui ont été témoins des raisons qui ont poussé Julien Houle au suicide, garderont le silence pour éviter le discrédit sur le poste 19. En dépit du lourd secret, les patrouilleurs devront continuer à veiller sur une ville où la misère s'incruste, où le crime prolifère, multipliant les interventions qui mettent, chaque fois, la vie des uns et des autres en danger.

Alors que la routine reprend ses droits, Isabelle (Julie Perreault), maintenant lieutenant-détective à l'antigang, sait bien que Chartier et Berrof cachent certains faits concernant le suicide du sergent Houle. Persistante, elle essaie de les faire parler mais voilà que Berrof, comme une bombe en puissance, réagit alors que Chartier tente de tenir le coup. À Radio-Canada, le mercredi 28 janvier, 21h.

D'où vient le mal?

Au chapitre des histoires scabreuses, il y a celle de Jeffrey Dahmer, un Américain homosexuel qui, dans sa courte vie d'alcoolique irrécupérable, a assassiné 17 personnes. Il a de plus accumulé une longue liste de méfaits tels que viols, agressions sexuelles et autres sordides délits.

Catalogué tueur en série, nécrophile, cannibale et psychopathe, on s'interroge encore sur les causes de pareilles déviances. Le sort qu'il réservait à ses victimes, parfois encore vivantes, était inimaginable. En prison, il est attaqué par un prisonnier schizophrène et meurt sur le chemin qui le mène à l'hôpital. Il est alors âgé de 34 ans. «Tueurs nés», à Investigation, le mercredi 28 janvier, 19h.

Sans doute inspiré par le titre Jésus que ma joie demeure de Jean-Sébastien Bach, Denis Côté a réalisé Que ta joie demeure, un documentaire tourné en milieux de travail où la musique est confiée au rythme des machines alimentées par les ouvriers répétant inlassablement les mêmes gestes, les gestes quotidiens qui leur permettent de gagner leur vie.

Quelles sont leurs pensées durant ces heures consacrées au labeur? À TFO, le lundi 26 janvier, 21h.

Réal Bossé avait peu de temps pour prouver à son père qu'une carrière de comédien pouvait être rentable. Treizième de quatorze enfants, il était le plus «présenteux» de la fratrie. Il se décrit comme un homme qui peut être dur, léger, fragile. Et, fragile il le devient quand il parle de Daniel, son frère décédé. Ce grand bonhomme qui a captivé tout le Québec dans son rôle de Nick Berrof, aiguillé par le porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière, affirme cependant que le temps est venu pour lui de passer à autre chose parce qu'il est impatient d'expérimenter une foule d'autres personnages.

Les Grandes Entrevues, à ARTV, ce samedi, 20h.

À RADIO-CANADA: le lundi 26 janvier, 19h30, on célèbre les 18 ans d'Oli (Raphaël Grenier) chez Les Parent. Bien que le jeune homme accède à la majorité en ce soir d'anniversaire, il ne sera pourtant pas le seul à avoir des surprises. Puis, à 21h, pendant que Nathalie (Macha Grenon) doit accepter l'incurabilité de sa maladie, Romy (Jade Charbonneau) disparaît. Johanne (Sophie Prégent) tente courageusement de reprendre le dessus sur sa peine mais son comportement inquiète ses proches à Nouvelle Adresse.

À TVA: c'est fête à Québec, les sept duchesses sont réunies à l'Hôtel de Glace, en compagnie du Bonhomme Carnaval, pour le coup d'envoi des activités qui se poursuivront jusqu'au 15 février. Québec par coeur au Carnaval de Québec, 61e édition, ce dimanche, 17h et en rediffusion à 23h07.

À TÉLÉ-QUÉBEC: cet épisode de Cuisine futée, parents pressés fait appel aux plus audacieux qui voudront explorer la cuisine végé. Geneviève O'Gleman et Alexandra Diaz proposent: oeufs brouillés, tartinade aux noix de cajou, burger aux haricots noirs, galette poire et gingembre, autant de mets qui devraient en convaincre plusieurs de faire le saut, le mercredi 28 janvier, 19h.

À EXPLORA: Manhattan, 13 épisodes basés sur la fabrication de la bombe atomique mobilisant des scientifiques et leurs familles. On expédie tout ce beau monde à Los Alamos, dans le désert du Nouveau-Mexique, histoire de travailler dans le plus grand secret. Ce projet, visant à mettre fin à la Seconde Guerre mondiale, suscite mésentente et jalousie entre les membres et parmi les familles, le mercredi 28 janvier, 22h.

À RDI: les lundi, mardi et mercredi 26, 27 et 28 janvier, à 20h, on diffuse Auschwitz, pourtant on savait, Nuit et brouillard et Les oubliés du cinéma soviétique, trois documentaires sur l'époque de la Seconde Guerre mondiale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer