Bande à part fête ses 10 ans

C'était au départ une émission d'été enregistrée à Moncton, qui a servi de tremplin à des animateurs comme Catherine Pogonat et Pierre Landry. Dix ans plus tard, c'est un site internet, des baladodiffusions, des séances d'enregistrement devant public, une radio en continu sur Sirius, mais surtout un laboratoire et un lieu de liberté qui fonctionne avec ses propres règles dans la grande tour de Radio-Canada.

Bande à part fête «ses 10 premières années», a lancé l'animateur Alexandre Courteau, hier, lors d'un lunch de presse amical.

«Un anniversaire, ça permet de faire un bilan, a souligné Christiane Leblanc, directrice d'Espace Musique. Bande à part a toujours été un laboratoire de gens qu'on a volontairement laissés à part (...) Ils ont amené une nouvelle façon de faire de la radio, du web et du multimédia.»

Dans le futur, Radio-Canada a l'intention que «Bande à part soit un peu moins à part et contamine la grande famille radio-canadienne». «La prochaine année sera charnière pour Bande à part», assure Isabelle Aubin, chef des émissions Bande à part et des webradios.

En attendant, c'est le temps de célébrer ce qui est devenu un «site de référence» de musique émergente et underground. En chiffres, Bande à part représente 857 critiques de disques, 864 fiches d'artistes, 547 clips et une foule d'archives disponibles sur le web.

«Émission marathon»

Demain, l'équipe de Bande à part fera une «émission marathon» de 12 heures pour un Magazine Extatique spécial, qui durera de midi à minuit, avec un saut au Igloofest en soirée. À travers des archives sonores (dont le tout premier micro de Bande à part dans lequel Pierre Landry cite «le Mexicain» comme une langue étrangère), les auditeurs pourront entendre des performances de Mara Tremblay, Mononc' Serge, Xavier Caféïne et Jimmy Hunt.

Pour la Nuit Blanche du 26 février, Bande à part prépare également un spectacle «hallucinant» au Métropolis avec plusieurs artistes, dont un groupe marquant du Québec qui fera un retour sur scène.

Des membres des Trois Accords et de Misteur Valaire assistaient à la rencontre de presse, hier. L'animatrice Catherine Pogonat a rappelé aux Trois Accords qu'ils étaient arrivés une heure d'avance à leur première entrevue avec elle. À la blague, le groupe était même accompagné de son «biographe». «Il y a toujours un lien particulier qui se crée avec les gens qui s'intéressent à toi en premier», a souligné le chanteur Simon Proulx.

Mine de rien, Bande à part est plus vieux qu'Espace Musique. Et avec l'intérêt de Patrick Beauduin, le nouveau directeur général de la radio de Radio-Canada, Bande à part peut voir grand. «Quelque chose comme Bandeapart.fm représente un excellent exemple de ce que peut être la radio de demain à l'ère numérique», avait déclaré M. Beauduin lors de sa nomination, en octobre dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer