Échos de scène: programme double écossais pour Dany Michaud

Dany Michaud... (Photo Julie Beauchemin, fournie par La Licorne)

Agrandir

Dany Michaud

Photo Julie Beauchemin, fournie par La Licorne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier
La Presse

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de  la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

Dany Michaud: Programme double écossaisAprès avoir assisté à la lecture de deux pièces écossaises en 2014 dans le cadre d'un événement Québec-Écosse, Dany Michaud en a fait la mise en scène à Carleton l'été dernier au Théâtre À tour de rôle. Les auteurs David Ireland (La bienheureuse, traduite par François Archambault) et Douglas Maxwell (Une veuve respectable s'initie à la vulgarité, traduite par Maryse Warda) lui avaient donné le feu vert pour un programme double.

«On a collé les deux pièces ensemble parce que les deux portent sur l'incommunicabilité entre les êtres, dit le comédien et metteur en scène. Autrement dit, ce n'est pas parce qu'on se parle qu'on se comprend nécessairement.»

Robin-Joël Cool joue dans les deux pièces des rôles différents et interprète aussi la musique en direct avec l'une des deux actrices, Viviane Audet, l'autre étant Diane Lavallée.

«Elle est extraordinaire dans ce rôle de jeune veuve qui tombe amoureuse du langage d'un manoeuvre. Tout les sépare, ces deux-là. Dans l'autre pièce, Viviane Audet court les festivals et la galipote. C'est savoureux. Ce sont de courtes pièces de moins d'une heure. C'est une forme vraiment très intéressante peu connue ici.»

La bienheureuse et Une veuve respectable s'initie à la vulgarité sont présentées à La Licorne du 20 au 24 février.

Supplémentaires: L'homme éléphant énormément!Devant le succès public et critique de la pièce L'homme éléphant, le Théâtre du Rideau Vert annonce deux autres supplémentaires, le 28 février et le 4 mars prochains. Dans le rôle-titre, Benoît McGinnis démontre qu'il sait allier finesse et émotions dans un rôle physique très éprouvant.

La chorégraphe et danseuse Margie Gillis... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

La chorégraphe et danseuse Margie Gillis

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Danse: Margie Gillis: 45 ans de créationMargie Gillis n'est pas de retour puisqu'elle n'a jamais quitté la scène. Sa nouvelle chorégraphie met de l'avant toute son énergie, sa sensibilité, son humanisme et, cette fois, son désir de transmettre. Deux complices marcheront dans ses pas de danseuse et de chorégraphe libre, soit Troy Ogilvie et Paola Styron. Viriditas est la preuve, pour son auteure, que le contact entre humains et la pratique de l'art peuvent régler bien des conflits.

Viriditas est présenté, à guichets fermés, du 14 au 17 février à l'Agora de la danse.

À Québec: Closer - Tout contre toiLa pièce Closer du Britannique Patrick Marber a été adaptée en 2004 par Mike Nichols dans un film mettant notamment en vedette Jude Law, Julia Roberts, Clive Owen et Natalie Portman. Oeuvre traitant du désoeuvrement des couples modernes, traduite par Fanny Britt et mise en scène par Marie-Josée Bastien, elle est présentée à Québec jusqu'au 22 février. Produite par le Théâtre Périscope exceptionnellement au Centre des congrès de Québec.

Publication: M.I.L.F. sur papierPrésentée aux Zones théâtrales à Ottawa en septembre 2017, la pièce M.I.L.F. de Marjolaine Beauchamp sera publiée par les Éditions Somme toute. La pièce raconte l'histoire de «trois femmes, trois mères, trois sexualités par trois voix qui se croisent». Marjolaine Beauchamp a publié deux excellents recueils de poésie, Au plexus et Fourrer le feu, aux éditions de l'Écrou. La pièce sera en librairie le 27 février prochain.

Kim Despatis et Florence Longpré dans Hurlevents... (Photo Olivier Jean, archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Kim Despatis et Florence Longpré dans Hurlevents

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Aussi à l'afficheLe chemin des Passes-Dangereuses de Michel Marc Bouchard, mise en scène de Martine Beaulne, chez Duceppe, du 14 février au 24 mars.

Titus d'après Shakespeare, mise en scène d'Édith Patenaude, au Théâtre Prospero, du 13 au 24 février.

Utopie(s) d'un collectif de 15 femmes, mise en scène d'Hanna Abd El Nour, à Arsenal, du 13 février au 10 mars.

Black Boys de Saga Collectif, mise en scène de Jonathan Seinen, à Espace Libre, du 13 au 17 février.

Jusqu'au sang ou presque d'Annie Ranger, mise en scène de Marilyn Perreault, Aux Écuries, le 16 février.

Hurlevents de Fanny Britt, mise en scène de Claude Poissant, au Théâtre Denise-Pelletier, jusqu'au 24 février.

L'homme éléphant de Bernard Pomerance, mise en scène de Jean Leclerc, au Rideau Vert, jusqu'au 4 mars.

The Baklawa Recipe de Pascale Rafie, mise en scène d'Emma Tibaldo, au Centaur, jusqu'au 18 février.

La meute de Catherine-Anne Toupin, mise en scène de Marc Beaupré, à La Licorne, jusqu'au 17 février.

Les fourberies de Scapin de Molière, mise en scène de Carl Béchard, au TNM, jusqu'au 18 février.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer