Exclusif

La fureur de ce que je pense revit au Japon

Marie Brassard est actuellement en répétitions à Tokyo... (Photo Alain Roberge, Archives La Presse)

Agrandir

Marie Brassard est actuellement en répétitions à Tokyo avec une compagnie japonaise. La première de La fureur de ce que je pense, version japonaise, se tiendra le 4 novembre.

Photo Alain Roberge, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De très bonnes nouvelles de Marie Brassard en provenance du pays du Soleil-Levant: la femme de théâtre y signe la mise en scène d'une nouvelle production de La fureur de ce que je pense, la magnifique pièce inspirée de l'oeuvre de Nelly Arcan, conçue par Brassard et Sophie Cadieux. Une partition écrite pour six actrices et une danseuse, construite à partir des mots de l'auteure disparue en septembre 2009.

Marie Brassard est actuellement en répétitions à Tokyo avec une compagnie japonaise. Une équipe de concepteurs du Québec la rejoindra ce mois-ci. La première de cette Fureur made in Japan se tiendra le 4 novembre. La distribution est composée de six actrices et d'une danseuse japonaises. Après les trois semaines de représentations dans la capitale nippone, La fureur fera une petite tournée en décembre notamment à Hiroshima, Kitakiyushu et Kyoto.

«La pièce ne fait pas partie de la saison d'une compagnie de théâtre, a expliqué l'artiste québécoise lors d'un échange avec La Presse. La fureur... est présentée par un producteur, comme c'est souvent le cas au Japon, en collaboration avec ma compagnie Infrarouge. Il s'agit de la division spectacles de la firme Parco, connue ici pour ses boutiques de vêtements.»

«Nous travaillons avec la productrice déléguée de Parco Stage, Misaki Mouri, qui a déjà produit en français Le fusil de chasse de Yasushi Inoue, mise en scène par François Girard il y a sept ans. J'y tenais les trois rôles de femme et jouais aux côtés de Rodrigue Proteau. François [Girard] a également monté une version en japonais de cette pièce, qui a connu beaucoup de succès là-bas et a été présentée jusqu'à récemment en tournée.»

Julie Le Breton dans La fureur de ce que... (Photo fournie par l'Espace Go ) - image 2.0

Agrandir

Julie Le Breton dans La fureur de ce que je pense, à l'Espace GO

Photo fournie par l'Espace Go 

«Pour moi, il s'agit d'une porte d'entrée pour mon travail au Japon, qui est un territoire, vous l'aurez deviné, assez difficile à pénétrer...»

Dans La fureur de ce que je pense, six actrices et une danseuse livrent tout à tour leurs monologues, comme une folle complainte d'amour et de douleur. Le texte est tiré des romans Putain et Folle, ainsi que de L'enfant dans le miroir et Burqa de chair.

Marie Brassard a créé La fureur de ce que je pense à l'Espace GO, en 2013, d'après une idée de Sophie Cadieux, qui faisait aussi partie de la distribution. La pièce a été reprise au festival TransAmériques et au Carrefour de théâtre de Québec.

Un automne Nelly Arcan

Dans la foulée de la production japonaise, les organisateurs vont créer un événement autour de Nelly Arcan, avec entre autres une réédition de son roman Putain en japonais et la projection du film Nelly d'Anne Émond. L'ambassade du Canada à Tokyo doit tenir dans quelques jours une conférence de presse pour fournir plus de détails sur cet automne Nelly Arcan au Japon.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer