Échos de scène: Pina Bausch et Nicola Gunn

Le sacre du printemps de Pina Bausch... (photo fournie par le Centre national des arts)

Agrandir

Le sacre du printemps de Pina Bausch

photo fournie par le Centre national des arts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

Deux fois Pina Bausch

Après avoir été à l'affiche 10 soirs au BAM à New York, la prestigieuse compagnie fondée par Pina Bausch sera de passage en exclusivité canadienne au Centre national des Arts (CNA) à Ottawa, du 28 au 30 septembre. Le Tanztheater de Wuppertal donnera trois représentations de deux pièces majeures créées par la chorégraphe dans les années 70: Café Müller et Le sacre du printemps.

«La toute première fois que j'ai vu la compagnie, en 1984 à Toronto, c'était dans ce répertoire: je n'avais jamais rien vu de tel auparavant, et rarement depuis», explique Cathy Levy, productrice générale de Danse CNA.

Dans le passé, Cathy Levy a eu de nombreuses discussions avec Pina Bausch pour ramener ce répertoire au Canada. Malheureusement, la chorégraphe est morte en 2009, et le projet n'a pas pu se réaliser de son vivant. «Quelle joie de pouvoir enfin présenter ces oeuvres émouvantes à Ottawa! Et en plus, Le sacre du printemps sera accompagné par l'Orchestre du CNA», se réjouit Cathy Levy.

«Dramatique dans sa simplicité même, embellie par le sublime accompagnement des opéras de Purcell, Café Müller révèle des personnages complexes en quête d'amour et de sens», ajoute Cathy Levy. Dans Le sacre du printemps, 34 danseurs évoluent sur scène accompagnés de l'Orchestre du CNA, faisant revivre le chef-d'oeuvre du compositeur Igor Stravinski.

Au CNA à Ottawa, du 28 au 30 septembre.

Théâtre acrobatique: The Goblin MarketLa compagnie néo-zélandaise The Dust Palace présente à nouveau sa pièce The Goblin Market, inspirée du poème de Christina Rossetti. Cette pièce acrobatique, présentée une première fois ici l'an dernier, fait le récit des tentations de deux soeurs - Laura et Lizzie - domptant leur désir pour des fruits interdits pouvant les mener à la fois à l'extase et à la mort. Ode à la sexualité féminine, la pièce comporte des scènes de nudité. - Jean Siag

Au Centaur Theatre, du 27 au 29 septembre.

Performance: Nicola GunnLa performeuse et metteure en scène australienne Nicola Gunn présente son solo performatif au public montréalais, du 27 au 29 septembre, pour une première canadienne à l'Usine C. Dans Piece for Person and Ghetto Blaster, l'interprète livre avec «intelligence et d'humour, ses réflexions existentielles sur la morale et l'éthique contemporaines». Une occasion de découvrir une artiste de la création en marge de la scène australienne.

À l'Usine C, du 27 au 29 septembre.

En reprise et en tournée: Du Tremblay au Québec et en AlbertaAprès les représentations montréalaises au TNM (jusqu'au 22 octobre), la production de la comédie musicale à succès de François Dompierre et Michel Tremblay Demain matin, Montréal m'attend partira en tournée dans 15 villes au Québec, l'hiver prochain. De plus, comme un succès n'arrive jamais seul, Sisters: The Belles Soeurs Musical, la version anglaise d'un autre classique de Tremblay, dirigée par René Richard Cyr, sera présentée à Calgary, dès le 10 octobre. La pièce musicale a été créée en anglais au Segal, il y a trois ans.

Prix: Evelyne de la Chenelière en lice pour le SiminovitchLe prix Siminovitch et le CNA ont annoncé lundi les quatre finalistes de l'édition 2017, qui honorera un dramaturge canadien à la mi-carrière. Parmi les finalistes, l'auteure de Bashir Lazhar Evelyne de la Chenelière est en compagnie de Hannah Moscovitch, de Donna-Michelle St. Bernard et de Marcus Youssef. Le prix Siminovitch 2017 sera remis à l'un de ces dramaturges lors d'une cérémonie qui se déroulera le 6 novembre au Centre national des Arts.

Centre du théâtre d'aujourd'hui: Le Prix auteur dramatique à David PaquetLe Centre du Théâtre d'Aujourd'hui (CDTA) a dévoilé le nom de l'auteur lauréat du Prix auteur dramatique pour la saison dernière (2016-2017). Il s'agit du jeune auteur David Paquet pour sa pièce Le brasier. Le texte mis en scène par Philippe Cyr sera en reprise dès le 23 janvier 2018 à la salle Jean-Claude-Germain du CDTA.

Aussi à l'afficheQuand la pluie s'arrêtera, d'Andrew Bovell. Mise en scène de Frédéric Blanchette. Chez Duceppe, jusqu'au 14 octobre.

Psychédélique Marie-Lou, de Pierre-Michel Tremblay. Mise en scène Philippe Lambert. À La Licorne, jusqu'au 28 octobre.

À te regarder, ils s'habitueront, d'Olivier Kemeid et de Mani Soleymanlou. Au Théâtre de Quat'Sous, jusqu'au 30 septembre.

Bashir Lazhar, d'Évelyne de la Chenelière. Mise en scène Sylvain Bélanger. Au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, jusqu'au 14 octobre.

Les enfants d'Adam, d'Audur Ava Ólafsdóttir. Mise en scène Luce Pelletier. Théâtre de l'Opsis. Au Monument-National, jusqu'au 8 octobre.

La nuit du 4 au 5, de Rachel Graton. Mise en scène Claude Poissant. À la salle Jean-Claude-Germain du CTDA, jusqu'au 14 octobre.

Danses Buisonnières. Présenté par Tangente. À L'Édifice Wilder Espace Danse, du 28 septembre au 1er octobre.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer