Rentrée théâtrale: six temps forts

Marc Messier... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Marc Messier

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Six pièces de théâtre à ne pas manquer d'ici la fin de l'année.

Marc Messier joue Willy Loman

Au Rideau Vert du 3 octobre au 4 novembre

C'est le grand retour de Marc Messier au théâtre dans un rôle dramatique et emblématique: Willy Loman dans La mort d'un commis voyageur. La troupe n'a pas commencé les répétitions que déjà le Rideau Vert annonce six supplémentaires. Par le passé, les grands acteurs ayant interprété Willy Loman (tels que Jean Duceppe, à trois reprises, dans les années 70 et 80, et Phillip Seymour Hoffman à Broadway) ont souvent été plus jeunes que le personnage. Or, Messier a 10 ans de plus que Loman. Ce qui risque d'apporter une autre dimension à ce personnage brisé par la vie. Serge Denoncourt signe la mise en scène et une nouvelle traduction du classique d'Arthur Miller, qui met aussi en vedette Louise Turcot, Éric Bruneau et Mikhaïl Ahooja.

Demain matin, Montréal m'attend, nouveau et amélioré

Au TNM du 19 septembre au 14 octobre, puis en tournée au Québec

Acclamée par le public et la critique en juin dernier, la nouvelle version de la comédie musicale de François Dompierre et Michel Tremblay reprend du service au TNM. René Richard Cyr arrive (toujours) à nous étonner en revisitant l'oeuvre et les personnages de Tremblay. Il s'est entouré d'une distribution jeune et talentueuse et du chorégraphe Sylvain Émard pour insuffler un vent de modernité à la pièce, créée en 1970. Avec entre autres Hélène Bourgeois-Leclerc, Benoit McGinnis et Laurent Paquin.

Catherine Vidal, metteure en scène prisée

Catherine Vidal est une metteure en scène qui a le vent en poupe depuis quelques années. Avant son baptême du TNM avec L'idiot en mars 2018, on ne ratera pas sa mise en scène de la pièce du Norvégien Arne Lygre Je disparais. La production inaugure la nouvelle saison du Groupe de La Veillée au Prospero, à partir du 26 septembre. Elle sera aussi à l'affiche du Théâtre français du CNA à Ottawa, du 1er au 4 novembre. Catherine Vidal affirme, dans le programme, que ce texte est entré en elle comme une vrille. «J'ai su à la première lecture que j'avais devant les yeux un texte profond qui offre un matériau riche à dévoiler.» Elle dirige cinq interprètes de haut niveau: Marie-France Lambert, Macha Limonchik, James Hyndman, Larissa Corriveau et Marie-Claude Langlois.

La pièce Le Wild West Show de Gabriel... (Photo André Pichette, archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

La pièce Le Wild West Show de Gabriel Dumont est signée par un collectif d'auteurs franco-canadiens, dont Jean-Marc Dalpé (notre photo), Alexis Martin et Yvette Nolam.

Photo André Pichette, archives La Presse

Le Wild West Show de Gabriel Dumont

Au Théâtre d'Aujourd'hui du 31 octobre au 18 novembre, puis en tournée

Cette pièce est signée par un collectif d'auteurs franco-canadiens (dont Jean-Marc Dalpé, Alexis Martin et Yvette Nolam). Elle revisite une page sombre de l'histoire du pays, pour mieux raconter la lutte pour la reconnaissance des droits des Métis au Canada. L'équipe de production, dont le Théâtre français du CNA et le NTE, résume ainsi l'argument: «En 1885 au Manitoba, au lendemain de la pendaison de Louis Riel, Gabriel Dumont, fier capitaine de la résistance des Métis, prend la fuite et se réfugie aux États-Unis. Il y est recruté par Buffalo Bill, dont les gigantesques spectacles en plein air sont célèbres à travers le continent.» Gabriel Dumont deviendra un héros qui fera une oeuvre de sa vie, ce qui a inspiré les créateurs. La mise en scène a été confiée à Mani Soleymanlou. 

Le tragique destin de Josée Yvon

À la salle Fred-Barry du 10 au 28 octobre

La femme la plus dangereuse du Québec, c'est le titre d'un spectacle sur la poète montréalaise de l'underground des années 80, Josée Yvon. Conçu par deux amoureux des mots, Sophie Cadieux et Dany Boudreault, et sous la direction de Maxime Carbonneau, la pièce met en vedette Chantal Baril, Philippe Cousineau et Ève Pressault. L'équipe de création dépeint ainsi l'auteure de Filles-commandos bandées: «Poète maudite de la fin du XXe siècle au Québec, Josée Yvon, surnommée la fée mal tournée, trace la route littéraire de toutes les révoltes nées de trop d'assimilation, de conventions et d'injustices.» La pièce abordera à la fois la vie et l'oeuvre de cette égérie de la marginalité, morte du sida en 1994, à 44 ans.

L'Iliade revue par Marc Beaupré

Au Théâtre Denise-Pelletier, du 8 novembre au 6 décembre

Une libre adaptation du classique grec dans une mise en scène du talentueux Marc Beaupré, qui dit ici privilégier «le verbe au glaive». Il n'y a ni arme ni sang dans ce récit d'une guerre pourtant archi violente. «Résolument moderne, cette Iliade de Beaupré est aussi celle de 10 comédiens, habités de la conception musicale de Stéfan Boucher, qui scandent, rythment et offrent ces mots pour illuminer leurs actions et leurs gestes», indique le programme. Parmi eux: Stéfan Boucher, Justin Laramée, Catherine Larochelle, Louis-Olivier Mauffette, Jean-François Nadeau (Hector), Emmanuel Schwartz (Achille) et Guillaume Tremblay.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer