Échos de scène

Daina Ashbee, artiste en résidence à l'Agora de... (Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse)

Agrandir

Daina Ashbee, artiste en résidence à l'Agora de la danse, présente When the Ice Melts Will We Drink the Water ? du 29 mars au 1er avril.

Photo Marco Campanozzi, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant

Daina Ashbee: When the Ice Melts, Will We Drink the Water ?

Artiste en résidence à l'Agora de la danse, Daina Ashbee a reçu deux prix en 2016 : un pour le solo When the Ice Melts, Will We Drink the Water ? et l'autre pour Unrelated. Sa troisième chorégraphie vue l'automne dernier à Montréal, Pour, sera présentée aux Rencontres internationales de Paris, du 19 au 21 mai, avant de revenir au FTA. « Je suis surtout très heureuse d'être au FTA avec Pour, mon bébé, dit-elle. À mon arrivée à Montréal en 2013, je n'imaginais jamais avoir la chance de participer au festival. Merci, Montréal ! » Pour l'heure, When the Ice Melts..., qui a été présenté l'an dernier au OFFTA, est un autre solo bouleversant qui oscille entre douleur extrême et plaisir trouble. « Cela dépend de chacun, dit-elle. Certains peuvent effectivement y voir du plaisir, mais je préfère laisser l'interprétation au spectateur. »

À l'Agora de la danse, du 29 mars au 1er avril

Reprise: retour vers le futur

« Le futur est maintenant ! » Voilà la devise de l'une des compagnies les plus imaginatives du paysage du théâtre québécois depuis des lustres. Heureux mélange de théâtre, de musique et d'humour iconoclaste, le répertoire du Théâtre du Futur est formé de pièces de résistance contre la morosité et le désenchantement ambiants. La compagnie présente en alternance, Aux Écuries, les trois volets de sa trilogie d'anticipation créés entre 2012 et 2015 : Épopée NordL'assassinat du Président et Clotaire Rapaille, l'opéra rock.

Aux Écuries, jusqu'au 8 avril

Coup de coeur: La vie littéraire

Passer d'un livre qui n'est pas un roman à la scène avec des voix différentes est un défi. C'est ce que réussit Mathieu Arsenault avec la complicité de Christian Lapointe et de Simon Dumas. Ce spectacle est une explosion de paroles libres, énergiques, drôles et stimulantes comme peut en contenir le cerveau de son auteur. Ici, la poésie se débat avec l'oubli et triomphe un instant.

Au Théâtre La Chapelle, jusqu'au 31 mars

Honneurs: prix Sentinelle

Dans le cadre de la Journée mondiale du théâtre, le Conseil québécois du théâtre (CQT) a remis hier soir les prix Sentinelle « pour souligner l'apport indispensable des travailleurs culturels au développement de l'art théâtral » au Québec. Ils ont été décernés à Louise Duceppe, directrice générale de la compagnie Duceppe, et à Michel Tremblay, directeur général et administratif de la compagnie Tout à Trac.

Poésie théâtrale: Pol en duo

Pol Pelletier présentera sa plus récente création, en duo avec la danseuse flamenco Rae Bowhay. Leur spectacle s'inspire de L'art poétique de France Théoret, « un essai poétique portant sur la création au féminin ». France Théoret dit avoir écrit ce texte « en pensant à Pol Pelletier » et à son art théâtral. Le spectacle sera présenté, un soir seulement, le 9 avril, à l'auditorium de BAnQ près du Vieux-Montréal (535, avenue Viger Est), dans une version work in progress.

Aussi à l'affiche

Vol au-dessus d'un nid de coucou, d'après le roman de Ken Kesey, mise en scène de Michel Monty. Au Rideau Vert jusqu'au 23 avril.

Histoire à dormir debout, d'après Hoffman, mise en scène de Claire Voisard. Au studio-théâtre de L'Illusion (Théâtre de marionnettes) jusqu'au 2 avril.

Caligula, d'Albert Camus, mise en scène de René Richard Cyr. Au TNM jusqu'au 13 avril.

Angélique, de Lorena Gale, mise en scène de Mike Payette. Au Centre Segal jusqu'au 2 avril.

La cloche de verre, de Sylvia Plath, mise en scène de Solène Paré. Au Prospero jusqu'au 1er avril.

Le déclin de l'empire américain, adaptation d'Alain Farah et Patrice Dubois, mise en scène de Patrice Dubois. À Espace Go jusqu'au 1er avril.

L'avare, de Molière, mise en scène de Claude Poissant. Au Théâtre Denise-Pelletier jusqu'au 8 avril.

Les manchots, d'Olivier Kemeid. Au Quat'Sous jusqu'au 1er avril.

La vie littéraire, de Mathieu Arsenault, mise en scène de Christian Lapointe. À La Chapelle jusqu'au 31 mars.

Pour réussir un poulet, de Fabien Cloutier, mise en scène de Denis Bernard. À La Licorne jusqu'au 8 avril.

Hamlet_director's cut, de Marc Beaupré et François Blouin. Au Théâtre La Chapelle du 3 au 14 avril.

Harold et Maude, de Colin Higgins, mise en scène de Hugo Bélanger. Chez Duceppe du 5 avril au 13 mai.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer