Trois sera «recréé» en France

La pièce Trois de Mani Soleymanlou.... (PHOTO FOURNIE PAR LE FTA)

Agrandir

La pièce Trois de Mani Soleymanlou.

PHOTO FOURNIE PAR LE FTA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Boulanger
La Presse

Mani Soleymanlou avait présenté son solo Un au Théâtre de Chaillot, en 2013, Cette fois, le créateur retournera en France pour offrir l'intégrale de sa fabuleuse trilogie sur l'exil et l'identité avec 40 interprètes.

Sa compagnie Orange Noyée a annoncé hier la recréation du spectacle Trois (précédé de Un et Deux) en mars 2017 à Paris et en banlieue parisienne, pour 18 représentations.

L'auteur sera accompagné par Emmanuel Schwartz et quatre autres interprètes québécois de la distribution originale, au Festival TransAmériques, en juin 2015, auxquels s'ajouteront 34 interprètes français triés sur place.

Trois prestigieuses institutions françaises s'associent à Orange Noyée pour ce projet d'envergure: le Théâtre national de Chaillot, le Théâtre Gérard-Philipe à Saint-Denis et Le Tarmac/scène internationale francophone.

Dans son oeuvre, Solyemanlou confronte «les paradoxes du Québec d'aujourd'hui en interrogeant l'appartenance identitaire sous toutes ses formes». Trois aura sûrement une forte résonance dans la France actuelle prise avec de graves questions concernant l'immigration et la citoyenneté.

Ce spectacle-fleuve (près de cinq heures) a valu à Orange Noyée le Grand Prix (théâtre) du Conseil des Arts de Montréal, l'an dernier.

Né en Iran, Mani Soleymanlou vit actuellement à Montréal après avoir vécu à Paris, Toronto et Ottawa. Sa démarche artistique met en parallèle la quête de ses propres origines pour mieux comprendre l'éparpillement identitaire de nos sociétés contemporaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer