L'été de Debbie Lynch-White

La comédienne de 28 ans joue cet été à Cowansville et sera dans la saison 3... (Photo: Marco Campanozzi, archives La Presse)

Agrandir

Photo: Marco Campanozzi, archives La Presse

La comédienne de 28 ans joue cet été à Cowansville et sera dans la saison 3 d'Unité 9 dès septembre. Elle nous dit que son personnage de Nancy Prévost va nous montrer son côté plus vulnérable. De plus, Debbie Lynch-White fera partie de l'équipe des 20 ans de l'émission animée par Grégory Charles, Le choc des générations.

Le livre que vous lisez actuellement?

Le comédien désincarné, par le grand acteur français Louis Jouvet (1887-1951). C'est une série de réflexions sur le sens du métier et du théâtre que Jouvet a écrites au fil de sa carrière.

Le dernier film ou la dernière télésérie que vous avez vus?

Je dévore les épisodes de Breaking Bad, en ce moment. J'en suis à la saison 3. C'est très bon. Et j'adore Friends! Cette série télé est pour moi incontournable. Je peux la revoir sans cesse. À mon avis, c'est la meilleure sitcom de tous les temps! Les textes sont brillants, les acteurs sont bons, l'humour ne vieillit pas.

Le meilleur conseil qu'on vous ait donné dans le métier?

Quelqu'un m'a déjà dit: «Tu ne pourras jamais faire ce métier si tu es une groupie.» J'ai repensé à cette phrase quand j'ai commencé le tournage d'Unité 9. Une partie de moi était la petite fille très impressionnée de voir travailler les Guylaine Tremblay, Céline Bonnier, François Papineau... Mais une actrice ne peut pas être présente et bien jouer si elle est trop impressionnée sur le plateau. C'est paralysant. À partir du moment où le réalisateur crie «action!», tous les interprètes sont égaux.

Votre boisson estivale?

J'ai pris la recette d'un cocktail que j'ai bu dans un bar à La Nouvelle-Orléans: l'Etta Jameson (en l'honneur de la chanteuse Etta James). C'est fait avec du whisky Jameson, du sweet-and-sour, de la lime, un peu de Coke, le tout bien brassé.

Qu'est-ce que vous écoutez dans votre iPod?

Je suis très éclectique. J'aime plusieurs styles musicaux. Du rappeur américain Kendrick Lamar à la chanteuse country canadienne Shania Twain, en passant par Pierre Lapointe, Jason Mraz. Ce dernier fait de la feel-good music, très estivale.

Une chanson que vous écoutez à plein volume en voiture?

Dont' Lie, de The Black Eyed Peas. Et des tounes des Spice Girls et de Janet Jackson.

En voyage, je ne pars jamais sans...

De la musique et un cahier pour écrire. J'aime beaucoup voyager seule. Je peux partir trois semaines toute seule. J'écris donc, le soir au resto, ce que j'ai vu durant le jour pour ne pas oublier.

Cet été, vous jouez dans Panique chez les 100 talents au théâtre des Tournesols, à Cowansville. Parlez-nous de la pièce.

C'est une comédie qui se passe dans une foire parmi une famille de (mauvais) artistes de cirque. Un chanteur de charme (François-Étienne Paré) a été témoin d'un meurtre avec des mafieux durant son spectacle. La police décide de le cacher. Par erreur, il va se retrouver dans la famille des artistes sans talent. C'est une création signée Hugo Turgeon et Julie Daoust. Les auteurs proposent un univers intéressant avec de la danse, du chant, de la magie. Les acteurs interagissent beaucoup avec le public. Comme on m'offrait des rôles très dramatiques depuis quelques années, ça me fait énormément de bien.

_________________________________________________________________________________

Panique chez les 100 talents, au théâtre des Tournesols, à Cowansville, les jeudis, vendredis et samedis jusqu'au 30 août.




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer