Ignorance: dose de bonheur

Une scène de la pièce Ignorance.... (Photo: fournie par Espace libre)

Agrandir

Une scène de la pièce Ignorance.

Photo: fournie par Espace libre

Mario Cloutier

Philippe Ducros reprend à Espace libre la pièce de marionnettes pour adultes Ignorance. Avec raison. C'est le meilleur sirop qui soit contre la grisaille de fin d'hiver.

Le bonheur ne serait affaire que de quelques secondes à la fois, apprend-on au début de la pièce de l'Old Trout Puppet Workshop, de Calgary. Ainsi, une vie entière ne contiendrait qu'un total de 14 minutes de bonheur!

Le délire théâtral peut alors commencer autour de «gros épais» qui sont heureux. Les trois marionnettistes-acteurs nous feront réfléchir, et rire aux éclats. Ils manipulent les marionnettes avec grand doigté, bien sûr, mais jouent aussi de tout leur corps, de leur voix et d'effets sonores. Une prestation physique et ludique de tous les instants.

Un narrateur, parfois redondant avec le contenu de l'action, nous raconte l'histoire de l'humanité du point de vue du «maudit» bonheur, mais avec humour. Un écran ajoute de la perspective au propos tantôt ironique, tantôt bizarre, à l'aide de vidéos, d'animation et d'ombres chinoises.

La quête du bonheur? Bof, c'est l'utopie des ignorants que nous sommes, de la préhistoire jusqu'à nos jours. Loin de nous faire la leçon, la pièce nous émeut et nous fait sourire de nos travers, nos illusions, notre animalité, nos fantasmes, nos obsessions d'aimer, de gagner et de vouloir mourir en cas d'échec.

Le texte comprend quelques phrases porteuses - «chacun de nous est le héros de ses propres rêves»; «chaque instant est le meilleur de votre vie»; nous avons une plus grande raison d'être que nous ne l'imaginons» - , mais elles sont tournées en dérision l'instant d'après.

Se prendre au sérieux serait ici l'envers du bonheur et du simple plaisir de rire.

Ignorance n'est pas vraiment une pièce familiale, même si plusieurs séquences sauraient plaire aux enfants. Le texte à tendance philosophicomique et certaines scènes à caractère sexuel nous empêchent de le recommander aux tout-petits, cependant.

Peu importe, il est rare de pouvoir rire autant au théâtre. De soi et des autres. Entre adultes ignorants.

________________________________________________________________________________

À Espace libre jusqu'à samedi.




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer