Le carrousel: mon manège à moi!

Après La liste, Sylvie Drapeau (à droite) remonte... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Après La liste, Sylvie Drapeau (à droite) remonte seule sur scène pour défendre la nouvelle pièce de la dramaturge Jennifer Tremblay, Le carrousel. Mise en scène par Patrice Dubois (qui travaille pour la première fois au Théâtre d'Aujourd'hui), la pièce est un cri d'amour enraciné dans la souffrance, la culpabilité.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Après La liste, Sylvie Drapeau remonte seule sur scène pour défendre la nouvelle pièce de Jennifer Tremblay, Le carrousel. Elle y joue une femme qui remonte dans le temps et sa lignée pour changer le cours de la filiation.

Avec La liste, sa première pièce publiée en 2008 et créée au Théâtre d'Aujourd'hui en 2010 - traduite en cinq langues, jouée dans plusieurs pays et qui a remporté un prix du Gouverneur général - Jennifer Tremblay a frappé fort! En plus du succès, elle a inventé une forme de dramaturgie très unique et personnelle.

Pourtant, l'auteure a mis du temps avant de sauter dans l'écriture dramatique. Elle a étudié en littérature à l'UQAM, travaillé à l'accueil au Théâtre de Quat'Sous, puis lancé sa propre maison d'édition (La Bagnole), qui se spécialise en littérature jeunesse. «J'ai trouvé ma structure dramatique en envoyant un texte par courriel, très télégraphique, dit-elle. Quelques jours plus tard, j'avais une pièce.»

Cette oeuvre (La liste) se situe «au carrefour du soliloque romanesque, du journal intime, du monologue théâtral... et de la liste d'épicerie», a-t-on commenté à l'époque.

À la suite des réactions de plusieurs spectateurs en tournée, fascinés par son personnage, Tremblay a décidé de faire non pas une, mais deux autres pièces: Le carrousel et La délivrance. Elle les a offertes à Sylvie Drapeau et coiffées du titre: Mères, trilogie pour une actrice. «La liste, c'est la tête. Le carrousel, c'est le coeur. La délivrance, c'est le ventre», résume l'auteure (Les trois pièces sont publiées aux Éditions de la Bagnole. La dernière sera en librairie le 22 janvier.) Dès mardi, le Théâtre d'Aujourd'hui présente donc Le carrousel, un récit à une voix défendu par la grande Sylvie Drapeau.

La voix de la Drapeau

Jennifer Tremblay a toujours eu Sylvie Drapeau en tête. Elle entendait déjà sa voix en écrivant La liste. «Quand j'ai appris que Jennifer écrivait une suite, raconte Sylvie Drapeau, je lui ai demandé à la blague si elle m'avait donné un mari?! La solitude prend beaucoup de place dans ces récits. C'est très difficile à jouer pour une actrice. Mais j'ai apprivoisé le vertige. J'ai moins peur qu'à la création de La liste

On doit spécifier que cette suite avec le même personnage se tient tout seul. (On n'est pas obligé d'avoir vu La liste pour apprécier Le carrousel.) «Le danger, c'était de répéter la même chose, poursuit l'auteure. Or, la personnalité de cette femme est définie par la forme du texte. Dans La liste, le personnage est très mental, cérébral, organisé. Au contraire, dans Le carrousel, il est totalement désorganisé. Le texte est plus impressionniste, déconstruit, faisant des allers-retours dans le temps. Tel un carrousel qui tourne sans arrêt.»

Mise en scène par Patrice Dubois (qui travaille pour la première fois au Théâtre d'Aujourd'hui), la pièce est un cri d'amour enraciné dans la souffrance, la culpabilité. Or, on nous montre le courage d'une femme qui essaie de changer le cours d'une filiation, mère, filles, petites-filles et petits-fils... Entre les lignes, on pose la question: que fait-on avec le passé?

«Aussi imparfaite soit-elle, cette femme aime profondément ses enfants et veut faire table rase du passé, explique Sylvie Drapeau. Elle dit: "Mes fils, soyez ces hommes que les femmes espèrent connaître"!»

Le discours féminin

«Pendant les répétitions, j'ai découvert un discours féminin, même féministe, dans mon texte, confie Jennifer Tremblay. Cette femme ne revendique pas: elle prend. Le chemin est tracé. Il faut qu'elle l'assume. Ç'a été la même chose avec La liste. Quand on l'a présentée au Mexique, tout le monde me posait des questions sur les femmes et le féminisme. Comme si ces thèmes surgissaient à mon insu.»

Le metteur en scène Patrice Dubois abonde. Il a écrit ceci dans la revue du Théâtre d'Aujourd'hui: «Je crois que les gars de notre génération, à peu près les premiers à pousser la poussette à deux mains (sans crainte de représailles!), nous avons entendu très tôt les femmes de nos vies nous dire de nous tenir debout. Ces femmes qui nous entourent [...] féministes, carriéristes, mères émancipées, elles sont de formidables interlocutrices. Elles sont nos empêcheuses de tourner en rond.»

Comme un carrousel.

Le carrousel, au Théâtre d'Aujourd'hui, du 14 janvier au 8 février À noter: The List sera aussi présentée en anglais par le No Exit Theatre, du 12 au 16 février, au Théâtre La Chapelle




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer