Alain Choquette «l'entertainer»

En plus de parcourir le Québec avec Drôlement... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

En plus de parcourir le Québec avec Drôlement magique, Alain Choquette participera à une nouvelle émission cet automne, Les FantastiX - La magie des stars, animée par Guy Jodoin et diffusée à TVA.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Voilà huit ans qu'Alain Choquette ne s'était pas produit sur scène, mis à part des spectacles pour des entreprises, au Québec. C'est que la France a adopté l'artiste québécois avec son spectacle Drôlement magique, qui a cartonné avec plus de 500 représentations au Théâtre de la Gaîté Montparnasse, une salle de 400 places sur la rive gauche.

«Un show extrêmement fou et en même temps tendre et magique», résume le magicien, rencontré l'avant-veille de sa grande première au Théâtre St-Denis, ce soir.

Avec plus de 25 ans de métier, de Las Vegas à Paris, en passant par Atlantic City, «l'entertainer» («C'est le mot qui me définit le mieux», dit-il) nous revient confiant... mais aussi un peu fébrile face à l'accueil qu'on lui réservera. En 1993, il a fait 10 semaines dans le St-Denis 1, cette fois, il n'a que trois dates au St-Denis 2, avant de partir en tournée à travers la province cet automne. «En France et aux États-Unis, il y a une reconnaissance envers les artistes qui sont depuis longtemps dans le paysage. Au Québec, on cherche la nouveauté à tout prix», lance-t-il, sans aucune amertume.

En France, on l'aime donc passionnément. Télérama, la référence pour les sorties culturelles à Paris, a qualifié la magie d'Alain Choquette « 'inventive, pleine de subtilité et irrésistiblement drôle. Du jamais vu». Son spectacle est à la fois du théâtre, de la performance, de la magie, de la poésie... Bref, un objet scénique unique et touchant.

L'enfance de l'art

Alain Choquette est tombé dans la magie quand il était petit. Quand il a 7 ans, son père lui montre son premier tour. Curieux, l'enfant va emprunter des livres sur la magie à la bibliothèque municipale. À 14 ans, il a assez de tours dans son sac pour présenter un spectacle de 15 minutes au Cinéma de Sainte-Adèle. «Je vendais du pop-corn au comptoir, quand le propriétaire a su que j'aimais la magie, il m'a laissé faire mes numéros entre deux séances.»

Pour Alain Choquette, la magie est une vraie passion. «Je veux toujours apprendre, en savoir plus sur le sujet.» 

«L'internet a un peu tué la magie de la création, c'est devenu trop facile d'apprendre des tours. Or, un magicien a beau être très bon techniquement, lorsqu'il doit performer sur scène, ça ne s'apprend pas.»

Quel est le secret d'un bon tour de magie? «Chaque numéro doit toucher les gens de façon différente. Sur scène, la magie devient presque accessoire ; l'important, c'est l'émotion, la relation avec le public, répond Choquette. Ce que j'aime, c'est la réaction déroutante des gens face à un tour de magie.»

À 55 ans, Alain Choquette se voit encore comme un éternel enfant, «un p'tit cul pareil» qui se garde toutefois en forme (il se rend six jours par semaine au gym) pour être à la hauteur des attentes du public. «J'ai appris à la dure. À Vegas, je pouvais faire 3 spectacles par jour; 18 par semaine!»

En plus de parcourir le Québec avec Drôlement magique, Alain Choquette participera à une nouvelle émission cet automne, Les FantastiX - La magie des stars, animée par Guy Jodoin et diffusée à TVA.

Tant qu'à revenir au pays, aussi bien mettre les bouchées doubles.

______________________________________________________________________________

Au Théâtre St-Denis 2 ce soir et les 15 et 16 septembre, et en tournée au Québec.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer