Le phénomène HAMILTON

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Luc Boulanger
La Presse

À l'affiche depuis juillet dernier, Hamilton : An American Musical est en voie de devenir le plus grand succès public, critique et financier de l'histoire de Broadway. Au jour de la remise des prix Tony, où la comédie musicale de Lin-Manuel Miranda pourrait faire une rafle record dimanche soir, La Presse se penche sur le spectacle dont le Tout-New York parle.

La comédie musicale Hamilton partira bientôt en tournée.... (PHOTO JOAN MARCUS, ASSOCIATED PRESS) - image 1.0

Agrandir

La comédie musicale Hamilton partira bientôt en tournée.

PHOTO JOAN MARCUS, ASSOCIATED PRESS

Les interprètes Leslie Odom Jr., Phillipa Soo, Lin-Manuel... (PHOTO CHARLES SYKES, FOURNIE PAR INVISION/AP) - image 1.1

Agrandir

Les interprètes Leslie Odom Jr., Phillipa Soo, Lin-Manuel Miranda et Christopher Jackson saluent lors de la tombée du rideau. 

PHOTO CHARLES SYKES, FOURNIE PAR INVISION/AP

MÉLANGE DES GENRES 

Sentimental, irrévérencieux, patriotique et moderne : Hamilton est tout ça en même temps. Qualifiée de « première comédie musicale du XXIe siècle » par plusieurs aficionados, Hamilton est une pièce construite autour de personnages politiques et historiques, avec des costumes d'époque, mais une facture résolument actuelle. La musique est urbaine (hip-hop, R & B), il y a des combats de rap et de jeunes et fougueux interprètes qui font du breakdancing.

LA DIVERSITÉ SUR SCÈNE 

Oubliez le mouvement de protestation Oscar So White : Broadway est toutes couleurs unies. Hamilton est l'un des nombreux spectacles de la saison qui affichent une distribution multiraciale. Son concepteur Lin-Manuel Miranda, un New-Yorkais d'origine portoricaine, y incarne le Père fondateur Alexander Hamilton. Sa femme est interprétée par une actrice ayant des racines asiatiques. La diversité sur scène fait écho aux thèmes de la pièce - l'immigration et l'ouverture aux étrangers étant la clé de la richesse de la société américaine.

16

Avec 16 sélections, Hamilton a établi un record aux prix Tony. Miranda pourrait repartir avec trois trophées personnels dimanche soir : meilleurs livret, musique et interprétation d'un rôle principal. En février dernier, le compositeur et parolier a remporté le Grammy du meilleur album de théâtre musical de l'année. En avril, il a reçu le prix Pulitzer pour une oeuvre théâtrale. Off-Broadway (le spectacle a été créé au Public Theatre en janvier 2015), Hamilton a obtenu dix Lortel Awards, trois Outer Critic Circle Awards, huit Drama Desk Award... Et ce n'est qu'un début !

DES BILLETS HORS DE PRIX

Le succès de Hamilton fait des dommages collatéraux. Des courtiers en ligne exploitent la loi de l'offre et de la demande. Le prix d'une place pour le spectacle à l'affiche du Richard Rodgers Theatre oscille entre 1110 $ au balcon et 2500 $ ou 3000 $ au parterre (en dollars américains !). Comme la plupart des bons billets se vendent uniquement par paire, avec des frais de service exorbitants, comptez débourser de 4000 à 8000 dollars canadiens pour aller voir Hamilton en couple. Pas surprenant que la production enregistre des profits de 500 000 $ par semaine.

L'HISTOIRE

Il fallait le flair du producteur Jeffrey Seller (Rent, Avenue Q) pour croire que l'un des Pères fondateurs deviendrait le personnage le plus applaudi à Broadway. Il faut dire que l'homme politique a connu une vie extraordinaire. Orphelin à 10 ans, pauvre et immigré, Alexander Hamilton (1757-1804) deviendra un riche officier et un homme politique influent. Il a été le premier secrétaire du Trésor américain et a créé le système financier actuel - l'idée de la dette nationale, c'est lui. Tué en duel par son « ami » le vice-président Aaron Burr, il repose dans le petit cimetière de l'église Trinity, à deux pas de Wall Street. Son visage apparaît sur les billets de 10 $.

TAPIS ROUGE

Parmi les personnalités qui ont vu Hamilton, on compte Hillary Clinton, Bernie Sanders, Mark Zuckerberg et la famille Obama au complet. Michelle Obama, qui a reçu des interprètes de Hamilton à la Maison-Blanche, a décrit l'oeuvre de Miranda comme la meilleure proposition artistique qu'elle a vue de sa vie !

UNE ÉTOILE EST NÉE

Pratiquement inconnu hors du milieu de la comédie musicale new-yorkaise avant Hamilton, Miranda est aujourd'hui invité à tous les talk-shows de fin de soirée. Il a fait la couverture du Time (le numéro consacré aux 100 personnalités les plus influentes), du Rolling Stone, du Billboard... Le réalisateur du dernier Star Wars, J.J. Abrams, a dévoilé en mai que Miranda était l'interprète et compositeur de la chanson Jabba Flow dans The Force Awakens. Le studio Disney lui a confié la musique d'un film d'animation à venir (Moana). Finalement, l'acteur fait partie de la distribution de la suite de Mary Poppins au cinéma, aux côtés d'Emily Blunt.

LA SUITE...

Le contrat de Lin-Manuel Miranda prend fin le 9 juillet et sa doublure, Javier Muñoz, devrait le remplacer dans la peau du Père fondateur. Les producteurs sont en train de préparer les projets de tournée de Hamilton à Chicago (en septembre), en Californie, à Londres (en 2017) et en Australie. Jeffrey Seller a de grandes ambitions pour la production originale, qu'il voit encore à l'affiche de Broadway dans 10 ans. « Je veux que les touristes planifient un voyage à New York pour aller voir l'Empire State Building, la statue de la Liberté, Central Park et Hamilton  », a-t-il confié au New York Times.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • <em>Hamilton </em>triomphe aux Tony Awards

    Théâtre

    Hamilton triomphe aux Tony Awards

    Onze. C'est le nombre de statuettes remportées par la comédie musicale Hamilton: An American Musical, qui a triomphé lors de la cérémonie... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer