Les Olivier: Stéphane Rousseau en tête des nominations

Les nominations du 18e Gala Les Olivier ont été... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Les nominations du 18e Gala Les Olivier ont été dévoilées, hier, à Montréal.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Stéphane Rousseau part en tête des nominations du prochain Gala Les Olivier, grâce à son spectacle Un peu princesse. Hier à Montréal, les nommés de cette 18e édition du gala récompensant les professionnels de l'industrie de l'humour ont été dévoilés. En voici quelques-uns.

Stéphane Rousseau

Stéphane Rousseau mène avec quatre nominations (auteur, spectacle d'humour, metteur en scène et Olivier de l'année). De belles reconnaissances pour l'humoriste qui dit offrir son dernier spectacle sur scène. «Je ne sais pas si je vais arrêter. En ce moment, c'est ce que j'ai en tête. J'en ai fait six, quand même», a indiqué l'humoriste, dont les représentations d'Un peu princesse se poursuivent jusqu'à la fin de l'année. «C'est le spectacle qui ressemble le plus à qui je suis. À un moment, il faut prendre des risques et essayer des trucs, ce que j'ai fait. Je suis très content du résultat.»

François Pérusse

François Pérusse était un des cités les plus heureux, hier, à la conférence de presse. C'est que l'humoriste, qui vient de célébrer ses 25 ans de métier, était en lice pour la première fois pour l'Olivier de l'année. «Pour cette catégorie, c'est plus relatif à quelqu'un qui se présente sur scène. Alors, d'année en année, je me disais que ce n'était pas une catégorie où je pouvais être nommé. Mais oui! Cette année, je suis nommé. Je suis vraiment honoré», a dit Pérusse avec énormément de joie. L'humoriste présentera aussi un prix aux côtés de François Morency. «J'ai déjà remis des Félix et un Artis, mais jamais un Olivier», a-t-il ajouté.

Jean-Thomas Jobin

«Je ne suis pas quelqu'un d'extrêmement expressif, mais ça me touche beaucoup», a confié d'une voix neutre Jean-Thomas Jobin. Il venait d'apprendre que son spectacle était cité dans trois belles catégories: spectacle de l'année, auteur de l'année et meilleure mise en scène. «Mon show se nomme Comment apprendre à s'aimer. Et c'est comme si les gens me disaient "tu as le droit de t'aimer un peu plus qu'avant"», a dit l'humoriste. «Ce show-là est celui où j'ai la meilleure réaction en salle parmi les trois que j'ai faits. Donc, déjà là, je l'ai, ma récompense», a-t-il ajouté.

François Bellefeuille

Les nominations pour meilleur vendeur pour un spectacle d'humour et Olivier de l'année font plaisir à François Bellefeuille, qui vient de se mettre à l'écriture d'un prochain spectacle. «La passion est revenue. En fait, la passion a toujours été là, mais ça faisait un bout que je n'avais pas écrit de nouveau matériel et ça m'a fait vraiment du bien», a confié celui qui nommé découverte de l'année en 2012. «Mon personnage se rapproche de moi tout en gardant sa couleur. Il va être plus mature, il va parler de sujets plus importants. [...] Avant, je pouvais dire qu'il avait fait de la prison pendant quatre ans, par exemple, et on s'en foutait. Mais là, puisque je veux me rapprocher de moi, je ne peux plus avoir ce genre de gags-là.»

François Morency

François Morency a adoré animer le Gala Les Olivier, il y a deux ans. C'est avec plaisir qu'il revient à la barre cette année. «Si on fait la comparaison avec les galas américains, l'Artis, c'est les Oscars: les belles robes, le prestige, le déploiement, les émotions, le piano, la larme. Les Olivier, c'est les Golden Globes: unplugged, pas d'orchestre et efficace», a dit Morency. Son gala, qu'il a voulu sans thème, recevra de nombreux invités de tous les horizons pour présenter les 12 catégories.

Jonathan Roberge et Marie-Soleil Dion

La télévision et la radio ont aussi leur place dans ce gala de l'humour. Parmi les nommés, Jonathan Roberge est en lice dans la catégorie «Capsule, chronique ou sketch humoristique web» pour son émission Papa. Il est cité aux côtés de Mike Ward (Mike Ward sous écoute), Maude Morissette (La dump), Joe Guérin (Joe le mécano) et Geneviève Gagnon (Cours Toutoune). Marie-Soleil Dion est nommée quant à elle dans la catégorie «Série humoristique à la télévision» pour Like-moi!, aux côtés d'Infoman, Les recettes pompettes, Prière de ne pas envoyer de fleurs et Une histoire vraie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer