Jean-François Mercier taxé de sexisme

Jean-François Mercier... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Jean-François Mercier

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Jean-François Mercier est vivement critiqué sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, c'est en raison d'une blague qu'il a publiée sur Facebook la fin de semaine dernière.

«S'habiller sexy et se déhancher de manière suggestive dans une discothèque pour ensuite se plaindre des regards insistants des hommes, c'est un peu comme manger de la crème glacée dans un village éthiopien et de dire: «Coudonc calice, pas moyen de manger un cornet icitte sans se faire regarder», a-t-il écrit, recevant près de 20 000 mentions «j'aime», mais aussi qualifié de raciste et sexiste par plusieurs internautes.

Dans un second message, Mercier s'est dit surpris de la controverse, rappelant qu'il se dit féministe et qu'il n'a pas l'intention de s'excuser pour sa blague.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer