Des ados à l'École de l'humour...

  • Huit élèves de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys ont donné un spectacle réalisé en partenariat avec l'École nationale de l'humour. Louise Richer, directrice générale de l'ENH, et Sébastien Tardif, de la commission scolaire, posent avec les animateurs Katherine Levac et Mehdi Bousaidan, ainsi que les huit jeunes humoristes. (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Huit élèves de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys ont donné un spectacle réalisé en partenariat avec l'École nationale de l'humour. Louise Richer, directrice générale de l'ENH, et Sébastien Tardif, de la commission scolaire, posent avec les animateurs Katherine Levac et Mehdi Bousaidan, ainsi que les huit jeunes humoristes.

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 1 / 9
  • Elyanna Gauthier (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Elyanna Gauthier

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 2 / 9
  • Allan B. Landry (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Allan B. Landry

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 3 / 9
  • Sophie Shields-Rivard (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Sophie Shields-Rivard

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 4 / 9
  • Zena Hajibik (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Zena Hajibik

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 5 / 9
  • Taïna Mueth (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Taïna Mueth

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 6 / 9
  • Natalia Silva (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Natalia Silva

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 7 / 9
  • Ramy Zerarka (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Ramy Zerarka

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 8 / 9
  • Pierre Olivier Levesque (Photo: Alain Roberge, La Presse)

    Plein écran

    Pierre Olivier Levesque

    Photo: Alain Roberge, La Presse

  • 9 / 9

Sélectionnés parmi 250 élèves de la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, huit adolescents ont suivi des ateliers à l'École nationale de l'humour cet hiver avant de présenter, à la fin mars, un spectacle d'humour devant leurs camarades. La Presse y était et a constaté que l'expérience a fait naître des vocations...

La commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) s'est dotée en 2011 d'une politique pour élèves doués afin de faire émerger tous les talents. Elle s'adresse en effet autant aux matheux qu'aux sportifs ou à ceux qui ont une âme d'artiste.

L'automne dernier, l'idée a émergé de sélectionner des élèves intéressés par l'humour pour leur faire vivre une expérience avec la collaboration de l'École nationale de l'humour (ENH). L'ENH a créé des capsules vidéo informatives sur les bases du métier d'humoriste, qui ont ensuite été diffusées dans les 12 écoles secondaires de la CSMB. Puis, un concours d'écriture humoristique a été lancé.

«On a été sidéré par la qualité de ce qu'on a reçu de la part de plus de 250 jeunes», dit Sébastien Tardif, directeur adjoint au Service des ressources éducatives de la CSMB.

Les huit élèves retenus (Elyanna Gauthier, Zena Hajibik, Allan B. Landry, Pierre Olivier Levesque, Taïna Mueth, Sophie Shields-Rivard, Natalia Silva et Ramy Zerarka) ont passé plusieurs jours à l'ENH.

«Ils ont assisté à une séance de travail avec les élèves de deuxième année, aux cours et aux présentations en classe, explique Louise Richer, directrice générale de l'ENH. Ensuite, ils ont participé à des ateliers créés sur mesure. Une journée de formation avait aussi été réservée aux enseignants qui encadraient les élèves.»

Les jeunes ont par la suite préparé un numéro qu'ils ont présenté aux autres élèves de la CSMB lors d'un gala à l'école Jean-XXIII, à Dorval, le 27 mars.

Le spectacle, animé par les humoristes de la relève Katherine Levac et Mehdi Bousaidan, a impressionné les spectateurs de tous âges. Les huit ados communiquaient bien en français et sont parvenus à maîtriser leur trac. Ils ont bien fait rire l'assistance, notamment Ramy Zerarka, qui a mis la salle dans sa poche avec ses blagues délicates sur le racisme, les préjugés et les différences culturelles.

«Quand mon père a acheté ma mère... contre trois chameaux... à moitié prix... mon père avait 50 ans et ma mère 40 ans... de moins!», a-t-il lancé.

Sophie Shields-Rivard, avec des anecdotes savoureuses, et Zena Hajibik, dans un style très proche de celui de Rachid Badouri, sont aussi sorties du lot.

«Pour nous, c'est huit gagnants, a dit Sébastien Tardif après le spectacle, car ça leur permet d'améliorer leur persévérance scolaire. Ils comprennent que l'écriture humoristique a ses règles et ses exigences. On espère avoir allumé une étincelle.»

Selon Louise Richer, plusieurs de ces jeunes seraient à leur place sur les bancs de son école. «On ne l'a pas fait dans une optique de recrutement, mais je suis la première renversée de voir à quel point, pour plusieurs, on serait attristés qu'ils n'exploitent pas ce talent.»

Une formation à venir?

La CSMB et l'ENH veulent continuer de collaborer. La commission scolaire pourrait innover prochainement en créant bientôt une formation en écriture humoristique. «Pourquoi pas? dit Louise Richer. On le fait déjà à Ottawa, à l'école secondaire Béatrice-Desloges, depuis plus de 10 ans. Les jeunes y sont initiés à l'humour comme ils peuvent l'être en théâtre.»

Les huit adolescents

Elyanna Gauthier

- Âgée de 15 ans.

- Nièce de l'humoriste Martin Turgeon.

- Aimerait faire une carrière artistique.

- Humoristes préférés: Louis-José Houde, Rachid Badouri, Martin Matte.

Allan B. Landry

- Âgé de 15 ans.

- «J'ai toujours aimé être sur une scène pour faire rire les gens et être sous les projecteurs, dit-il. C'était vraiment une belle expérience.»

- Veut étudier plus tard à l'École nationale de l'humour.

- Humoristes préférés: Rachid Badouri, Jean-Marc Parent, Laurent Paquin.

Ramy Zerarka

- Âgé de 15 ans.

- «J'ai commencé à aimer l'humour à cause de Rachid Badouri, Gad Elmaleh et Jamel Debouzze. Ils m'ont inspiré. Alors je me suis dit: «Pourquoi pas moi?» Et je me suis inscrit au concours.»

- Se verrait bien à l'École nationale de l'humour, plus tard.

- Humoristes préférés: Jamel Debbouze, Gad Elmaleh, Rachid Badouri.

Zena Hajibik

- Âgée de 14 ans.

- Elle a déjà fait du théâtre, mais faisait de l'humour pour la première fois.

- «J'ai essayé d'imiter le père de Rachid Badouri, mon humoriste préféré avec Kevin Hart et Gabriel Iglesias.»

- Fera peut-être de l'humour plus tard. «Peut-être», parce qu'elle a toujours voulu être dentiste...

Taïna Mueth

- Âgée de 16 ans.

- «Je suis un peu la clown de la classe, alors les profs m'ont proposée, un peu forcée, et je me suis inscrite. Je les remercie parce que sinon, je n'en serais pas là aujourd'hui. En faisant ça, on a appris plein de choses qui peuvent nous être utiles pour autre chose, surtout pour les textes en français.»

- Humoristes préférés: Eddy King et Kevin Hart.

- Elle va entrer au cégep en biologie médicale.

Natalia Silva

- Âgée de 15 ans.

- C'était sa première expérience en humour. «Je ne savais même pas que j'étais drôle! Mais j'ai toujours été sur scène, car je suis pianiste. J'ai adoré l'expérience. J'ai toujours voulu être médecin, mais peut-être que je serai un médecin qui fait rire!»

- Humoristes préférés: Louis-José Houde, Gabriel Iglesias et Kevin Hart.

Sophie Shields-Rivard

- Âgée de 15 ans.

- «Je fais du théâtre et de l'improvisation depuis que je suis toute petite, j'ai toujours adoré l'humour et ç'a toujours été un rêve d'être humoriste. Je crois en mes rêves. La comédie m'intéresse.»

- Humoristes préférés: Sugar Sammy, Louis C.K., Louis-José Houde.

Pierre Olivier Levesque

- Âgé de 16 ans.

- «Je suis quelqu'un de sociable qui n'a pas peur de raconter quelque chose. Mais d'aller sur scène, j'étais stressé comme ça n'avait pas de bon sens! Faire rire quelqu'un est quelque chose de magnifique. Alors faire rire une salle complète, c'est pire. Dieu! J'ai adoré ça.»

- Aimerait étudier à l'École nationale de l'humour plus tard.

- Humoristes préférés: Mike Ward, Martin Matte, Louis-José Houde.

L'humour à la mode

Les cadres scolaires constatent que si les humoristes remplissent les salles de spectacle du Québec, l'humour est aussi très à la mode chez les ados. «Vous avez vu comment les jeunes ont réagi dans la salle? dit Sébastien Tardif. C'est tant mieux! L'humour permet d'enseigner autrement, de sortir du cahier d'exercices et des méthodes traditionnelles. On peut faire de la grammaire, apprendre des figures de style ou évaluer la communication orale avec les textes d'humour. On apprend parfois plus et mieux en n'ayant pas l'impression d'apprendre...»




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer