Juste pour rire 2013: des galas sur les obsessions des Québécois

Partager

Dossiers >

Juste pour rire
Juste pour rire

Nos articles sur le Festival Juste pour rire. »

Trente ans après son premier gala en 1983, le festival Juste pour rire introduit un nouveau concept. Dorénavant, les galas d'une même cuvée déclineront un même thème. Pour sa 31e édition, Juste pour rire présentera ainsi six galas consacrés aux...obsessions des Québécois.

Le nouveau directeur aux contenus des galas, Christian Viau, a annoncé hier que la nouvelle formule sera étrennée en juillet par les animateurs Laurent Paquin (sa 10e animation!), Jean-François Mercier, Mike Ward, Philippe Bond, Éric Salvail et Emmanuel Bilodeau.

C'est l'animateur de Fidèles au poste! qui animera le premier gala, le Gala Branché, le 15 juillet. La soirée mise en scène par Jean-François Blais sera consacrée aux nouvelles technologies. «Je suis obsédé, pas d'un point de vue sexuel, mais par la technologie et la télévision, dit Éric Salvail. Je ferai mon booking (des participants) seulement par réseaux sociaux!»

Le 16 juillet, il s'agira d'une première animation à Juste pour rire pour Philippe Bond avec un gala consacré aux sports. «Je vais faire le Centre Bell bientôt, mais d'animer ce gala me stresse plus! dit-il. On ne parlera pas seulement de hockey et de baseball, mais aussi des fameux centres d'entraînement avec cette folie de vouloir être svelte et les publicités à la télé où tellement le monde est beau...»

Le 17 juillet, le comédien et néo-humoriste Emmanuel Bilodeau cassera aussi la glace avec une première animation à Juste pour rire. Son thème sera «le sport national des Québécois»: le chialage ! «La météo, nos voisins, nos blondes, on chiale beaucoup», dit Emmanuel Bilodeau, qui ira peut-être chercher des acteurs qui, comme lui, oseront se frotter à l'humour.

«Plusieurs se sont pétés la gueule alors pas sûr que je vais recommander ça à mes meilleurs amis, dit-il, mais en même temps, s'ils ont le goût et qu'ils se préparent, je serais très content d'avoir du sang neuf. Il y a bien des acteurs de théâtre qui sont très drôles.»

Jean-Francois Mercier animera, le 18 juillet, un gala consacré à l'obsession des Québécois pour l'argent. «Jeune, je roulais mes cents noirs, a dit le Gros cave. J'ai l'obsession du sexe, mais je me suis aperçu que sans argent, pas de sexe! On va essayer de faire ça le plus humainement possible.» Les spectateurs seront invités à venir habillés en costume dans ce gala mis en scène par Marc Boilard et auquel Mike Ward participera.

Le lendemain d'ailleurs, Mike Ward animera un gala sur la sexualité. «Ce sera deux heures de jokes de pl...te, mais aussi de gr...nes, a-t-il dit. Ce sera du mauvais goût, mais ça devrait être diffusé sur TVA!» Stéphane Poirier viendra prêter main-forte à Mike Ward pour les textes, comme il le fera pour les galas d'Éric Salvail et d'Emmanuel Bilodeau.

Enfin, Laurent Paquin animera son 10e gala Juste pour rire, le Gala des Fêtes, les 20 et 21 juillet, une mise en scène de Réal Béland. Son thème : l'obsession des Québécois d'« être sul'party ». «Un gars saoul mort, on dit au Québec qu'il est sur le party, dit-il. J'essaierai de ne pas trop gâcher le party, après avoir fait un gala sur la dépression et un autre sur la fin du monde!»

Comme il aime bien «grafigner un peu», Laurent Paquin cherchera d'où vient cette idée que les Québécois sont naturellement sur le party. «Je vais me questionner là-dessus, dit-il. Le gars avec son pichet de bière à 10h du matin, il n'est pas sur le party, il est malheureux. Quelle tristesse ! Donc, je vais jouer un peu les trouble-fête et essayer de trouver le juste milieu.»

Les galas de 90 minutes seront présentés, comme l'an dernier, deux fois chaque jour : à 18 h 30 et 21 h 30.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer