Table rase: enfin les filles!

Table rase... (Photo Eva-Maude T-C photographe)

Agrandir

Table rase

Photo Eva-Maude T-C photographe

La PresseMario Cloutier 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Table rase met en scène un texte dense et cru qui dévoile les pensées intimes d'un groupe de jeunes femmes à un point tournant de leur vie. Enfin!

Six jeunes femmes débarquent dans un chalet en pleine nature. Elles ont fait le plein de bouffe et d'alcool dans le but de passer une soirée mémorable. 

En clair, les filles veulent changer de vie. Elles ont des plans pour y arriver et veulent sceller solennellement un pacte qui leur permet de vider leur sac tout en soutenant l'une d'elles gravement malade.

Que les oreilles sensibles soient avisées, elles parlent franchement, crument, sans aucune inhibition. Ce n'est pas un souper presque parfait ni l'Amour à la Jeannette Bertrand. Le texte est vrai et tranchant comme un couteau sur la gorge qui vise juste.  

Leurs relations avec les hommes, la sexualité sous toutes ses formes, leurs attentes face à la vie et à l'avenir... tout y passe. Avec beaucoup de désillusion, un brin de colère, quelques espoirs dans des changements à l'horizon et beaucoup d'humour.

Les spectateurs deviennent ainsi les complices de six personnages bien définis qui s'aiment et s'engueulent, s'amusent et dépriment: la malade lucide, la Germaine coincée, l'alcoolo cynique, la compulsive nauséeuse, l'optimiste malgré tout et l'omnipraticienne revenue de tout. 

Table rase est un texte superbement construit, avec ses montées dramatiques, un humour délirant et ses cacophonies planifiées. Brigitte Poupart tire de cette partition complexe une mise en scène nous laissant croire à des moments d'improvisation à l'emporte-pièce. 

Les six comédiennes sont des plus convaincantes, troublantes, touchantes. Elles nous donnent accès à une intimité féminine moins vue au théâtre, à des forces/faiblesses de femmes si peu exprimées avec autant d'honnêteté sur scène.

Ces jeunes femmes font table rase du passé et nous amène sur un nouveau continent qu'il est fascinant d'aborder de la façon singulière dont elles ont choisi de le faire et à ce moment-ci de la dramaturgie québécoise.

Ce n'est pas tous les jours qu'un groupe de femmes prend d'assaut la scène de cette façon. Comme le souligne le mouvement Femmes pour l'équité en théâtre, elles occupent trop rarement les postes de mise en scène et de dramaturgie. Il faut se réjouir grandement d'une telle proposition.

* * * *

Table rase de Catherine Chabot avec Brigitte Poupart et les interprètes. Mise en scène de Brigitte Poupart. À Espace libre jusqu'au 21 janvier.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer