Échos de scène

Tierra est le premier projet de Ginette Laurin en... (PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION)

Agrandir

Tierra est le premier projet de Ginette Laurin en tant que chorégraphe indépendante depuis son départ de la compagnie O Vertigo

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tous les mardis, La Presse présente les actualités de la semaine dans le monde du théâtre à Montréal et au Québec. Premières, coups de coeur, spectacles en tournée et pièces à voir. La scène se passe ici et maintenant.

TIERRA: GINETTE LAURIN ET L'INTELLIGENCE DES PLANTES

Présenté par Danse-Cité, Tierra est le premier projet de Ginette Laurin en tant que chorégraphe indépendante depuis son départ de la compagnie O Vertigo. Cette nouvelle création a été pensée de concert avec le Néerlandais Jens van Daele, ancien danseur de la compagnie et fondateur de Jens van Daele's Burning Bridges. « Nos styles sont assez parents en termes de physicalité. J'étais engagée dans une recherche assez étrange avec l'institut Synthesis de l'Arizona State University sur l'intelligence des plantes, leurs mouvements et la manière dont elles communiquent. Jens et moi trouvions intéressant ce concept d'union entre différents éléments de notre univers, qui se fait de manière plutôt imperceptible. On a donc travaillé sur ce qui nous unit au maelstrom de l'Univers », explique Ginette Laurin à propos de Tierra, une pièce très abstraite où le corps dansant reste au premier plan. Les musiciens Richard van Kruysdijk et Charles Duquette joueront sur scène sur un arsenal de tambours, de pierres et d'instruments électroniques afin d'agrémenter la performance des cinq interprètes féminines : Audrey Bergeron, Patricia van Deutekom, Elaine Gadet, Merle Schiebergen et Naomi Schwarz. 

À la Cinquième Salle, du 25 au 29 avril

- Stéphanie Vallet, La Presse

JEUNE PUBLIC: RENCONTRE THÉÂTRE ADOS

C'était hier le coup d'envoi de la 21e Rencontre théâtre ados (RTA), la plus importante vitrine du théâtre pour adolescents au Canada, avec la création de Ceci n'est pas un fusil de Jocelyn Blanchard. Le festival a lieu jusqu'au 6 mai à la Maison des arts de Laval. Parmi les pièces à voir : Jusqu'au sang ou presque d'Annie Ranger, la reprise du Garçon au visage disparu de Larry Tremblay et Benoît Vermeulen, puis Et si Roméo & Juliette... de Dynamo Théâtre.

CONSERVATOIRE: COMPAGNIE DE GRANDS RÔLES

Le metteur en scène Yves Desgagnés et le dramaturge Gilbert Turp ont conçu un spectacle mettant en vedettes les 11 finissants en jeu du Conservatoire de Montréal. Ces derniers ont choisi le personnage d'un classique qu'ils rêvaient d'interpréter : comme Martha, Macbeth, Cyrano, la reine Christine et la marquise de Merteuil... Cela donne Compagnie, « un spectacle qui n'est pas un collage, mais une rencontre insolite entre ces grands personnages de théâtre », indique Desgagnés.

Au Théâtre Rouge du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, du 28 avril au 6 mai

COMÉDIE MUSICALE: LES LÉGENDES DU ROCK'N'ROLL

Le Centre Segal des arts de la scène est fier d'annoncer des représentations supplémentaires pour Million Dollar Quartet, montée pour la première fois à Montréal. Cette comédie musicale est inspirée d'événements réels survenus le 4 décembre 1956, jour où Sam Phillips, « le père du rock'n'roll », a réuni quatre géants de la musique - Johnny Cash, Jerry Lee Lewis, Carl Perkins et Elvis Presley - pour une séance d'enregistrement impromptue et légendaire. Sous la direction de Lisa Rubin, directrice du Centre Segal, les musiciens et artistes de la distribution se produiront jusqu'au 14 mai dans l'établissement situé près des stations de métro Côte-Sainte-Catherine et Snowdon. Ensuite, la production se déplacera à la Cinquième Salle de la Place des Arts, pour une série de supplémentaires du 17 au 21 mai.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE: 20

C'est le nombre de bougies que souffle la compagnie du chorégraphe Benoît Lachambre. Pour ses 20 ans, la compagnie Par B.L.eux organise demain une soirée-bénéfice au M.A.I. Au menu, une création inédite et exclusive, fruit de la collaboration entre le créateur, Clara Furey, nouvellement artiste associée de la compagnie, et 45 performeurs québécois et internationaux.

- Iris Gagnon-Paradis, La Presse

AUSSI À L'AFFICHE

Extramoyen, splendeur et misère de la classe moyenne, d'Alexis Martin et de Pierre Lefevbre. À Espace Libre, jusqu'au 29 avril.

Toccate et fugue, d'Étienne Lepage, mise en scène de Florent Siaud. Au Théâtre d'Aujourd'hui, jusqu'au 6 mai.

Harold et Maude, de Colin Higgins, mise en scène de Hugo Bélanger. Chez Duceppe, jusqu'au 13 mai.

Non Finito, de Claudine Robillard et Anne-Marie Guilmaine. Aux Écuries, jusqu'au 29 avril.

Histoires à plumes et à poils, création de Marie-Hélène Larose-Truchon, David Paquet et Érika Tremblay-Roy. À la Maison Théâtre, jusqu'au 14 mai.

Parfois, la nuit, je ris tout seul, texte de Jean-Paul Dubois, dramaturgie, mise en scène et interprétation de Michel-Maxime Legault et de Marcel Pomerlo. Au Quat'Sous, jusqu'au 4 mai.

LECTURES: PAROLES, PAROLES, PAROLES...

La deuxième présentation de Territoires de paroles a lieu cette semaine au théâtre Prospero. Cette manifestation est consacrée à la découverte et à l'exploration des dramaturgies contemporaines étrangères. Au menu, des textes de Laurent Gaudé, Arne Lygre, Ivan Viripaev, Pascal Rambert, Tim Crouch. Des lectures dirigées par Roland Auzet, Catherine Vidal, Florent Siaud, Solène Paré et Charles Dauphinais.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer