Mille voix autour de Véronic DiCaire

Véronic DiCaire est entourée des partenaires Paul Turpin,... (Etienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Véronic DiCaire est entourée des partenaires Paul Turpin, Yves Marchand, Richard Martin, Dre Anne-Marie Bureau, Marc Langis, Catherine Pellerin, Marie-Claude Pichette,  Martin Ouellet et  Vanessa Pilotte.

Etienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rassembler 1000 choristes de tous les âges et horizons autour d'une voix, celle de Véronic DiCaire, et d'une cause, celle des enfants malades, telle que défendue en Outaouais par la Dre Anne-Marie Bureau. Le 27 mai prochain, 1000 et 1 voix s'uniront pour interpréter S'il suffisait d'aimer au profit du Centre de pédiatrie sociale de Gatineau.

« Nous caressons le rêve d'offrir de l'apprentissage collectif de la musique aux enfants, non seulement parce qu'elle aide positivement au développement du cerveau, mais parce qu'elle a aussi un effet thérapeutique. Par un tel événement, on vise également à redonner une voix à tous les enfants qui ont besoin de se faire entendre », a souligné la Dre Bureau, mardi, lors de la conférence de presse lançant la campagne de 1000 et 1 voix.

Pour l'imitatrice Véronic DiCaire, mettre la sienne au service d'un projet visant à favoriser l'apprentissage de la musique coulait de source.

« La mission de la Dre Bureau, qui cherche à guérir différemment les enfants, entre autres par l'art, m'interpelle », a fait valoir la quadragénaire.

« Je commence à avoir des papillons dans le ventre à l'idée de savoir qu'à un moment donné, je serai entourée de 1000 personnes qui chanteront toutes à l'unisson, en portant un même message d'espoir qui me semble approprié, par les temps qui courent », a renchéri la Franco-Ontarienne.

Les adultes intéressés à participer à l'événement devront faire un don minimal de 40 $ au Centre de pédiatrie sociale de Gatineau (CPSG). Le montant est d'ailleurs symbolique, a expliqué la Dre Bureau : il s'agit du coût quotidien pour prendre soin d'un enfant.

Les organisateurs de 1000 et 1 voix espèrent également attirer les plus jeunes, qui devront quant à eux verser un minimum de 5 $ pour obtenir leur billet, afin de « donner l'occasion de vivre quelque chose de spécial en famille », a évoqué Richard Martin, l'idéateur et président du comité organisateur de l'événement, en plus d'être membre du conseil d'administration du CPSG.

Dans cet esprit, Marc Langis, qui est directeur du Conservatoire de musique de Gatineau mais aussi ex-bassiste de Céline Dion, a d'ailleurs tenu à recruter un pianiste et un orchestre à cordes parmi ses élèves pour accompagner la chorale.

« Il faut que ce soit par des jeunes, pour des jeunes », a fait valoir celui qui a également oeuvré à obtenir les droits de S'il suffisait d'aimer, une pièce de Jean-Jacques Goldman justement popularisée par la diva de Charlemagne.

L'événement, qui se tiendra à La Fonderie le 27 mai, débutera sur le coup de 13 h et devrait se terminer vers 16 h 30.

Une autre Franco-Ontarienne sera de la partie, ce jour-là : la chanteuse Manon Séguin et son mari Christian Marc Gendron assureront la première partie du rassemblement. Ensuite, après une heure de répétition, on procédera à la captation de la prestation, qui sera par la suite diffusée sur les réseaux sociaux, entre autres. Le tout se conclura par une courte performance de Véronic DiCaire.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer