Cirque du Soleil: à la guerre comme à la guerre

Scène de Zarkana, lors de répétitions fin maià... (Photo Reuters)

Agrandir

Scène de Zarkana, lors de répétitions fin maià New York.

Photo Reuters

Le fondateur du Cirque du Soleil, Guy Laliberté, a pris soin de bien planifier le retour de sa troupe dans la Grande Pomme. Sans s'immiscer dans la direction artistique, il a quand même défini les paramètres de Zarkana avec les créateurs.

«New York, c'est un champ de bataille», a-t-il confié à La Presse, en marge du lancement de son livre Gaïa, mardi dernier. «On essaie de rentrer dans un marché contrôlé par des producteurs qui n'ont aucun intérêt à voir le Cirque avoir du succès. Écoutez, on contrôle une ville à Vegas! Chaque fois qu'ils présentent des shows là-bas, ça ne marche pas... C'est sûr qu'on leur fait peur, même s'ils nous perçoivent comme des ti-culs de Montréal.»

Un tantinet nerveux, Guy Laliberté sera bien sûr présent le 29 juin. «Je vais encourager mon chum Garou et ma gang d'artistes là-bas.» Confiant, il dit avoir fait tout ce qu'il fallait pour réussir son coup. «Pour l'instant, le buzz est bon dans les médias sociaux, contrairement à Banana Shpeel. C'est un show costaud, l'équivalent de nos shows à Vegas. Le spectacle et la scénographie ont été faits sur mesure pour le Radio City Music Hall. On a préparé des grands numéros de cirque. Et puis, les médias s'acharnent plus sur Spider-Man ces temps-ci, alors...»




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer