Marc Séguin et Robert O'Neill

Marc Séguin et Robert O'Neill...

Agrandir

Marc Séguin et Robert O'Neill

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Deux tireurs d'élite. Le peintre et romancier québécois Marc Séguin pratique aussi la chasse. Le soldat américain Robert O'Neill serait, tel que dépeint par un scénario américain digne des meilleurs romans, l'homme qui a tué Oussama ben Laden.

Les jumeaux cosmiques partagent, de plus, une fossette au menton et un regard de feu.

Merci à Martin Guérin.

*

EN HAUSSE : Sean Michaels

L'auteur anglo-montréalais a défié tous les pronostics en remportant lundi le prix Banque Scotia Giller du meilleur roman canadien pour son premier livre de fiction, US Conductors. Le prix étant accompagné d'une bourse de 100 000 $, c'est tout un coup de pouce que le romancier de 32 ans obtient ainsi en début de carrière.

EN BAISSE : Hubert Lacroix

La rébellion gronde à l'égard du grand patron de Radio-Canada, déjà écorché dans un livre de l'ex-directeur de l'information Alain Saulnier. Alors que quatre syndicats des services français du diffuseur public tiennent une manifestation demain pour réclamer son départ, des employés en Estrie ont carrément refusé un prix remis par le président pour leur couverture de la tragédie de Lac-Mégantic.

«La citation de la semaine : «Voilà ce que je veux que les artistes comprennent: nos intérêts sont complètement alignés avec les vôtres. [...] Tout notre métier consiste à maximiser la valeur de votre musique.»»

Le patron de Spotify, Daniel Ek, réagissant à la décision de Taylor Swift de retirer sa musique du catalogue du service d'écoute en continu, en raison des redevances aux artistes trop faibles à son goût
Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer