Départ prudent du nouveau responsable de la Culture

Le nouveau ministre du Patrimoine canadien Pablo Rodriguez... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le nouveau ministre du Patrimoine canadien Pablo Rodriguez

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Trois semaines après avoir été choisi par Justin Trudeau pour remplacer Mélanie Joly à la tête du ministère chargé de la culture, des arts, du multiculturalisme et du patrimoine, Pablo Rodriguez a paru endosser son nouveau portefeuille avec prudence, vendredi, lors d'un événement médiatique qui n'a pas duré 15 minutes.

L'annonce d'investissements en faveur d'organismes artistiques québécois aurait pu être l'occasion de donner le ton quant à une approche différente sur des dossiers cruciaux comme le financement de la production culturelle. Mais le député d'Honoré-Mercier a averti qu'il ne maîtrisait pas encore complètement toutes les attributions dont il a hérité.

« Je suis en train d'apprendre ma job », a-t-il dit lors d'une brève rencontre avec les médias.

Dans le dossier Netflix - cette entente secrète survenue l'an dernier entre le géant américain du divertissement audiovisuel et le gouvernement fédéral pour investir 500 millions dans la production canadienne -, Pablo Rodriguez a dit qu'un comité se pencherait sur le sujet de la radiodiffusion et de l'internet. Mais y aura-t-il une nouvelle taxe, notamment pour les consommateurs de Netflix ? Le ministre a eu une réponse pour le moins sibylline.

« On veut qu'à terme, tous ceux qui participent et bénéficient du système contribuent au système. Il n'y aura pas de passe-droit. On va regarder ce que le comité d'experts nous suggère et on légiférera là-dessus. Il n'y a eu aucune concession envers Netflix. »

- Pablo Rodriguez

SUBVENTIONS

Quant aux subventions annoncées, elles concernent des organismes qui ont déjà obtenu des soutiens auprès publics et privés. Le fédéral donne 65,9 cents pour chaque dollar que l'organisme parvient à obtenir de lui-même. Ce programme intitulé « Incitatifs aux fonds de dotation » a permis de remettre quelque 250 millions de dollars à 233 organismes artistiques canadiens depuis 2001.

Vendredi, 24 organismes regroupés au sein de huit fondations ont reçu 8 millions. Parmi ceux ayant reçu le plus d'argent, citons le Domaine Forget de Charlevoix (1,1 million), l'Orchestre symphonique de Montréal (660 000 $), les Grands Ballets canadiens (600 000 $), le Centre Segal des arts de la scène (600 000 $) et l'Orchestre Métropolitain (518 000 $). 

« Quand on est à Ottawa, je peux vous dire que Montréal nous inspire énormément, a dit le ministre Rodriguez. C'est une plaque tournante pour le secteur créatif qui génère près de 11 milliards de dollars dans l'économie. D'où l'importance de soutenir ce secteur. »




la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer