Culture Montréal demande une rencontre au sommet en 2018

Liza Frulla, présidente de Culture Montréal, et Valérie Beaulieu, directrice... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Liza Frulla, présidente de Culture Montréal, et Valérie Beaulieu, directrice de l'organisme

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Cloutier

Culture Montréal est déjà sur les blocs de départ en vue des élections municipales de novembre à Montréal. L'organisme souhaite notamment une nouvelle rencontre au sommet des arts et de la culture en 2018. Il propose aussi le prélèvement d'une taxe sur les panneaux d'affichage, vouée aux arts.

Culture Montréal convoquera les candidats à la mairie à un débat, au début du mois d'octobre, afin d'échanger sur les 26 propositions que l'organisme défend pour que la ville soit une «métropole culturelle inclusive, créative et durable». Pour y arriver, l'organisme réclame une rencontre fédérale-provinciale-municipale et du financement.

«Tout le monde doit travailler ensemble, souligne la présidente de Culture Montréal, Liza Frulla. On demande de répéter l'exercice pour mettre en pratique la nouvelle politique culturelle de Montréal. [...] Comme à Toronto et à Vancouver, la Ville peut instaurer une taxe dédiée aux milieux culturels sur les grands panneaux d'affichage.»

Après le 375e anniversaire

Après les célébrations du 375e anniversaire et le plan d'action de la métropole culturelle 2007-2017, il est aussi temps de recentrer les préoccupations sur le projet inachevé des quartiers culturels et sur le «non-public» des arts, dont les nouveaux arrivants à Montréal.

«On ramène beaucoup l'attention sur le rôle des institutions. La fréquentation des bibliothèques municipales à Montréal est à 30 %, alors qu'elle est à 60 % en Alberta», indique la directrice de Culture Montréal, Valérie Beaulieu.

«On propose de munir chaque bibliothèque d'un agent de liaison, quelqu'un qui va dans les mosquées, les centres communautaires et les CHSLD. On doit développer la demande.»

En attendant de voir si Québec et Ottawa suivront avec le soutien financier nécessaire aux actions proposées par Culture Montréal, Liza Frulla mise sur la nouvelle rencontre au sommet de 2018. Elle défend les gouvernements libéraux actuels en disant que «chaque gouvernement au Québec a mis sa pierre».

«On va attendre le résultat, peut-être que ça va être surprenant. On ne peut pas présumer», a dit l'ex-ministre de la Culture à Québec et du Patrimoine canadien.

Enfin, Culture Montréal presse la Ville et Québec de finaliser le lent projet de la bibliothèque Saint-Sulpice et de progresser rapidement dans le dossier autochtone ainsi que sur l'Entente sur le développement culturel de Montréal, en baisse de 60 à 40 millions entre 2015-2016 et 2017-2018.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer