Bill Cosby ne veut pas témoigner pour sa défense

Bill Cosby... (Photo Archives AP)

Agrandir

Bill Cosby

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

L'acteur américain Bill Cosby ne témoignera pas spontanément lors de son procès pour apporter sa version des faits, a-t-il déclaré lors d'un entretien radiophonique diffusé mardi, quelques jours avant l'ouverture des débats, prévue le 5 juin.

Le créateur de la série The Cosby Show, âgé de 79 ans, doit être jugé pour agression sexuelle sur la personne d'Andrea Constand, des faits qui remontent à 2004 et dont il conteste la nature, évoquant une relation consentie.

Lors du procès, comme le veut la procédure, Bill Cosby sera interrogé par l'accusation et par ses propres avocats, mais il n'entend pas faire de déclaration spontanée pour sa défense, a-t-il expliqué lundi à Michael Smerconish, un animateur de la plateforme radio SiriusXM, qui a diffusé l'entretien mardi.

L'acteur et humoriste ne s'est pas exprimé lors de la dizaine d'audiences préliminaires qui se sont tenues depuis sa première présentation à un juge du comté de Montgomery, le 30 décembre 2015, hormis pour répondre à des questions du magistrat par l'affirmative ou la négative.

Pressé de dire s'il considérait, comme sa fille, Ensa, qu'il était victime de racisme dans cette affaire, Bill Cosby a répond: «C'est possible. C'est possible».

L'acteur a de nouveau affirmé qu'il était désormais non-voyant et reconnu comme tel dans le Massachusetts, où il possède une maison. «Croyez-moi, j'ai des bosses sur le front et sur les arcades qui prouvent que je suis rentré dans des choses».

Pour autant, «ma santé est bonne», a-t-il assuré, «je vais bien».

Lors de l'entretien, Bill Cosby ne s'est pas exprimé sur le fond du dossier et sur les accusations d'Andrea Constand, mais aussi celles formulées par plusieurs femmes, dont certaines doivent témoigner à l'audience.

La sélection des membres du jury doit débuter le 22 mai. Les conseils de Bill Cosby ont obtenu qu'elle ait lieu à Pittsburgh, à près de 500 km de Norristown, où aura lieu le procès, craignant qu'un jury choisi sur place ne soit pas suffisamment objectif.

Figure déchue de la communauté noire américaine, l'acteur n'a pas renoncé à poursuivre sa carrière d'homme de spectacle une fois la justice rendue.

«J'ai toujours le sentiment d'avoir beaucoup à offrir en termes d'écritures et de spectacle», a-t-il expliqué lors de l'entretien au cours duquel il a répondu d'un ton enjoué, riant même à plusieurs reprises.

Il sait que son retour au monde du spectacle ne se ferait pas sans difficultés. «Le jury décide», a-t-il dit, «mais après, il y a toujours l'opinion publique».




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer