Bono, femme de l'année

C'est pour sa campagne « La pauvreté est sexiste »... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

C'est pour sa campagne « La pauvreté est sexiste » (Poverty is Sexist) que Bono a été choisi par le comité de Glamour.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Le chanteur de U2, aussi connu pour ses succès musicaux que pour son engagement social, est le premier homme à faire partie des lauréats des prix « Femmes de l'année » décernés chaque année depuis maintenant 27 ans par le magazine américain Glamour.

L'Irlandais de 56 ans, qui a notamment été considéré pour le Nobel de la paix à trois occasions (2003, 2005 et 2006), est le premier « Homme de l'année » célébré par Glamour.

C'est pour sa campagne « La pauvreté est sexiste » (Poverty is Sexist) que l'homme aux 22 Grammy Awards (avec U2) a été choisi par le comité de Glamour.  

La campagne vise à venir en aide aux femmes les plus pauvres au monde, celles vivant avec moins de 2 $ US par jour. Poverty is Sexist s'est penché notamment sur la corrélation entre genres et pauvreté, faisant ressortir clairement que « nulle part sur la Terre, les femmes ont les mêmes opportunités économiques que les hommes », phrase que l'on retrouve d'ailleurs sur la page couverture du rapport que l'organisme a fait parvenir à tous les chefs d'État de la planète. Cette manoeuvre a incité les dirigeants à verser 13 milliards de dollars américains additionnels dans le Fonds global de lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria, ce qui aidera à sauver des millions de vie de femmes et de bébés, souligne Glamour.

Bono figure parmi des femmes de l'année aux horizons aussi diverses qu'aux parcours hors du commun, dont la patronne du FMI, Christine Lagarde ; la co-lauréate du dernier prix Sakharov Nadia Murad (une yézidie rescapée du groupe État islamique) ; les fondatrices du mouvement #BlackLivesMatter - Patrisse Cullors, Alicia Garza et Opal Tometi - qui dénonce la violence policière dont est victime la communauté afro-américaine ; ou encore Gwen Stefani, icône de la musique pop et ex-chanteuse du groupe No Doubt.

Le 27e gala de Femmes de l'année se déroulera le 14 novembre à Los Angeles.

- Daprès Glamour

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer