Le Conseil des arts revoit son modèle de financement

Simon Brault, président du Conseil des arts du... (PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Simon Brault, président du Conseil des arts du Canada.

PHOTO ÉDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Fournier
La Presse Canadienne
Montréal

Le Conseil des arts du Canada entend augmenter son soutien aux artistes. Dans son plan stratégique pour les cinq prochaines années, il annonce une transformation de son modèle de financement. L'organisme national affirme aussi sa volonté de favoriser la qualité plutôt que la quantité et la consolidation des forces plutôt que la fragmentation.

Le Conseil manifeste son intention de recadrer son soutien aux artistes autochtones, de s'engager dans la voie du numérique et d'accroître le rayonnement de la création d'ici et des artistes canadiens à l'étranger.

L'annonce de ce plan survient un mois après le dépôt du budget fédéral. Ce budget a confirmé des crédits de 1,9 milliard $ pour les arts et la culture et, notamment, le doublement du budget du Conseil des arts d'ici 2021.

Lors de la présentation de cette nouvelle vision pour le secteur des arts au Canada, le directeur et chef de la direction du Conseil des arts, Simon Brault, a estimé que l'investissement renouvelé du gouvernement du Canada dans les arts était historique. Il croit que cela ouvrira la porte à une renaissance artistique avec des résultats qui profiteront aux Canadiens et au monde.

«Ça ne s'est jamais produit dans notre histoire et ça doit avoir un impact très important pour au moins une génération», a mentionné M. Brault lors d'une entrevue à La Presse Canadienne.

«On a un plan qui est ambitieux mais qui est appuyé par des moyens financiers qui sont à la hauteur de nos ambitions», a-t-il ajouté.

Le Conseil des arts prend notamment l'engagement d'augmenter son soutien aux artistes et aux organismes en visant l'excellence artistique.

«Notre approche ne sera pas de saupoudrer des montants d'argent minuscules à l'échelle du Canada, mais vraiment de soutenir des projets d'une façon qui soit substantielle en termes d'investissements et de temps», a dit M. Brault.

Il estime qu'à l'ère du numérique, «là où il faut compétitionner, ce n'est pas nécessairement en tentant d'en ajouter dans le torrent de la production culturelle, mais par la qualité, l'originalité du travail qu'on présente».

La transformation des programmes entraînera une profonde restructuration. On passera d'environ 140 programmes à six programmes qui se veulent plus souples et plus ouverts.

Le Conseil contribuera par ailleurs au financement d'activités à l'occasion du 150e anniversaire du Canada en 2017. Il soutiendra de grands projets de création qui seront présentés dans tout le Canada et à l'étranger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer