Prix Écrans canadiens: Room remporte trois prix

Le jeune Jacob Tremblay, neuf ans, a été... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Le jeune Jacob Tremblay, neuf ans, a été récompensé pour son rôle aux côtés de Brie Larson.

Photo La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne

Le film irlando-canadien Room a déjà remporté plusieurs trophées à la soirée des prix Écrans canadiens, dont celui de la meilleure actrice et du meilleur acteur.

Brie Larson, qui n'était pas présente à la cérémonie, a été sacrée meilleure actrice pour son rôle d'une jeune mère tenue captive dans une chambre avec son fils. Les actrices québécoises Karelle Tremblay et Céline Bonnier étaient en lice dans cette catégorie pour les films Les Êtres chers et La passion d'Augustine, respectivement. Larson a également été préférée à Hadas Yaron, qui assumait le rôle féminin principal dans Félix et Meira.

Le petit Jacob Tremblay, neuf ans, a été récompensé pour son rôle aux côtés de Brie Larson. Très à l'aise sur scène, le jeune acteur a tenu à saluer le vétéran Christopher Plummer, 86 ans, qui était également en nomination pour le film Remember. Le comédien québécois Maxime Gaudette est également reparti bredouille.

Room a aussi raflé le prix de la meilleure réalisation contre les films québécois Les Êtres chers et Félix et Meira. La statuette du réalisateur Lenny Abrahamson, qui n'était pas sur place, a été récupérée par la scénariste Emma Donoghue, qui, plus tôt, était venue cueillir le prix de la meilleure adapation pour le même film.

Le film Brooklyn, une coproduction du Royaume-Uni, du Canada et de l'Irlande, a quant à lui reçu deux prix. Le Québécois Yves Bélanger a notamment remporté le trophée pour les meilleures images.

Le drame de guerre Hyena Road aura pour sa part gagné trois prix.

Les artisans des films québécois Les Êtres chers, Félix et Meira et Guibord s'en va-t-en guerre sont donc repartis les mains vides dimanche soir malgré leurs nombreuses nominations.

Le succès québécois La Guerre des tuques 3D a toutefois reçu le prix Écran d'or Cinéplex, remis au film qui a enregistré les plus grosses recettes de l'année.

Dans le volet télévision, seules des productions anglophones sont nommées - l'Académie récompense les séries québécoises au gala des prix Gémeaux. La comédie Schitt's Creek, qui partait avec une longueur d'avance avec ses 14 nominations, a été plusieurs fois récompensée. La série a été sacrée meilleure comédie et ses acteurs principaux, Eugene Levy et Catherine O'Hara, ont été reconnus pour leur travail.

Eugene Levy sera monté deux fois sur scène puisqu'il est l'un des créateurs de la série avec son fils, Daniel.

L'adaptation anglophone de la série québécoise 19-2, a remporté le prix de la meilleure série dramatique, contre notamment Orphan Black, dont les acteurs principaux, Ari Millen et Tatiana Maslany ont reçu des trophées.

Le gala a également rendu hommage à l'acteur canadien Martin Short, qui a reçu un prix pour l'ensemble de sa carrière.

«Il y a tant de gens que je voudrais remercier, mais la réalité, c'est que j'ai tout fait moi-même», a-t-il rigolé, avant de saluer sa famille et plus particulièrement ses enfants et sa défunte femme, Nancy.

La cérémonie des prix Écrans canadiens, qui récompensent les films, les séries télévisées et les médias numériques au Canada, avait lieu à Toronto au Sony Centre for the Performing Arts. Le gala était animé par l'humoriste Norm MacDonald.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer