La femme de Bill Cosby sera obligée de témoigner

Bill Cosby et sa femme Camille en 2009.... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Bill Cosby et sa femme Camille en 2009.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
BOSTON

La femme de Bill Cosby sera forcée de témoigner sous serment dans la poursuite civile pour diffamation intentée par sept femmes qui accusent l'humoriste de les avoir agressées sexuellement il y a des dizaines d'années.

Un juge fédéral a rejeté une motion déposée par Camille Cosby pour rejeter un subpoena exigeant sa déposition mercredi.

Le juge David Hennessey de Springfield, au Massachusetts, a expliqué que Mme Cosby n'avait pas réussi à démontrer que son mari et elle étaient protégés par une loi d'État de récusation matrimoniale.

Camille Cosby soutenait aussi que la valeur d'un témoignage serait éclipsée par le «poids injustifié» de la déposition, ce qu'a contredit le juge.

Le couple est marié depuis plus de 50 ans. Camille Cosby est une partenaire en affaires de Bill Cosby. Aucune accusation ne pèse sur elle.

Un avocat des plaignantes, Joseph Cammarata, avait soutenu le mois dernier qu'il devrait avoir le droit d'interroger Mme Cosby, croyant qu'elle détient des informations pertinentes.

Dans une motion déposée le 18 décembre pour échapper au subpoena, les avocats de Bill Cosby ont fait valoir que sa femme n'avait pas d'information sur les allégations et que de la soumettre à une déposition visait en fait à mettre de la pression sur l'accusé «en soumettant sa femme à la honte et l'humiliation de répondre à des questions sur ses présumées infidélités et inconduites sexuelles».

Les plaignantes accusent M. Cosby d'avoir permis à ses représentants de les dépeindre comme des menteuses après qu'elles eurent soutenu publiquement qu'il les avait agressées sexuellement.

M. Cosby a déposé une contre-poursuite, les accusant d'avoir fait de fausses allégations pour obtenir de l'argent.

La semaine dernière en Pennsylvanie, Bill Cosby a été accusé d'avoir drogué et agressé une femme de l'Ontario en 2004. Il s'agit des premières accusations criminelles portées contre lui.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer