La liste de Mario Tessier

Mario Tessier... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Mario Tessier

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Compagnon de José Gaudet au sein des Grandes Gueules à la radio pendant 20 ans, Mario Tessier avait soif de scène. Quand il a assisté au spectacle à la fois drôle et touchant de Billy Crystal à New York il y a cinq ans, il a senti qu'il venait de trouver un filon.

Cinq mois et demi après avoir délaissé la radio, il montera sur les planches, mercredi, au Théâtre St-Denis, pour la première montréalaise de Seul comme un grand, un premier solo écrit avec Serge Postigo.

Le spectacle est «comme un roman sur scène», dit-il. Il y raconte des moments phares de sa vie, parlant de son père, de son passage dans l'armée et de sa longue expérience radiophonique. Un show où l'on retrouve ses personnages et dans lequel il joue. Car Mario Tessier aime le jeu de scène.

«C'est un show à l'image de l'homme que je suis, dit-il. Ce n'est pas un spectacle des Grandes Gueules. Avec Serge, quand on l'a écrit, on a autant ri que pleuré.»

Mario Tessier raconte une histoire. La sienne. Ça lui permet de rendre hommage aux gens qui ont bâti le Québec dans les années 50-60. C'est aussi un spectacle avec beaucoup de musique et des projections. «Je chante, si l'on peut dire, dit-il. J'aurais voulu être un chanteur!»

Le titre Seul comme un grand évoque son défi de se lancer sur la voie des spectacles d'humour, mais aussi les moments durant lesquels il s'est retrouvé seul, soit quand il est entré dans l'armée à 17 ans et à la mort de son père, alors qu'il avait 19 ans.

C'est aussi une référence à la fin de sa célèbre émission des Grandes Gueules avec son vieux copain José - une amitié vieille de 32 ans.

LIVRES

Être l'artiste de sa vie de Richard Turcotte

«C'est un beau livre. Un peu dans la lignée des livres de Marc Fisher. Un livre qui fait du bien, avec des pensées positives. Il se lit super bien. C'est un peu comme ton premier café latté du matin. Quand tu es tristounet, il te remet de bonne humeur en deux secondes!»

MUSIQUE

Patrice Michaud

«J'ai un coup de coeur pour cet artiste et il a accepté de faire la chanson thème de Seul comme un grand. Quand il m'a envoyé la toune sur mon iPhone, j'ai pleuré ma vie tellement c'est beau! On la joue à l'entracte du spectacle et les gens la veulent! J'adore sa poésie et sa voix réconfortante. C'est le nouveau Michel Rivard.»

SÉRIES

Narcos, sur Netflix

«C'est la vie du trafiquant de drogue colombien Pablo Escobar. Le gars qui joue Escobar [Wagner Moura] est malade! Tu vois toute la complexité du personnage. Un fou furieux, un narcissique, un malade mental mais doté d'une intelligence supérieure. Il a fait tuer tellement de gens... C'est une série extraordinaire. Tu deviens accro comme pour la drogue!»

MUSIQUE

Nashville, Tennessee

«C'est vraiment la capitale de la musique. J'y suis allé il y a deux semaines. Dans les bars de la 5e Avenue et de Broadway, au premier étage, il y a un gars qui joue. Il battrait n'importe qui à La voix! Même chose au deuxième étage et au troisième! La musique habite cette ville dans une atmosphère très friendly. Je suis allé au studio où Elvis a chanté la première fois That's All Right Mama. Fascinant!»

ARTS VISUELS

Dominic Besner

«J'adore ce peintre. La dernière fois que je suis allé voir son travail à la galerie MX, il y avait une toile, avec ses chevaux, wow! J'adore son trait de pinceau, ses couleurs vives. Finalement, je suis parti avec la toile! J'ai eu la chance de le rencontrer. C'est un véritable artiste et j'ai beaucoup de respect pour l'homme aussi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer