• Accueil > 
  • Arts > 
  • Nouvelles 
  • > Royalmount: evenko en pourparlers pour gérer la nouvelle salle 
Exclusif

Royalmount: evenko en pourparlers pour gérer la nouvelle salle

Simulation du projet Royalmount... (IMAGE FOURNIE PAR CARBONLEO)

Agrandir

Simulation du projet Royalmount

IMAGE FOURNIE PAR CARBONLEO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le promoteur evenko et l'entreprise Carbonleo, qui pilote le projet du gigantesque centre Royalmount, à Mont-Royal, sont en pourparlers au sujet de la gestion d'une nouvelle salle de spectacles pouvant accueillir 3000 personnes, selon ce qu'a appris La Presse.

Cette salle, qui serait au coeur de l'offre en divertissement du projet commercial évalué à 1,7 milliard, a été vertement critiquée hier par les grands acteurs du partenariat du Quartier des spectacles. Mais Claude Marcotte, associé et vice-président directeur de Carbonleo, demeure convaincu que son projet répond à un besoin du marché.

«Notre salle sera complémentaire à l'offre existante. Des promoteurs nous disent qu'ils ont de la difficulté à trouver ce type de salle disponible en tout temps, sur une longue période. On nous dit qu'il manque une salle pour présenter du Broadway, par exemple. On se fie à leur expertise», a-t-il expliqué.

En entrevue, il a ensuite précisé qu'aucun plan n'était fixé. La salle aura-t-elle 2000 sièges ou 3800 places debout? Tous les scénarios sont évalués par le promoteur.

La PdA sonne l'alarme

Marc Blondeau, président-directeur général de la Place des Arts, est contre ce projet. «On n'a pas besoin d'une nouvelle salle de spectacles à Montréal», affirme-t-il.

La société d'État gère entre autres la salle Wilfrid-Pelletier, qui est la plus grande salle de spectacles à l'italienne du Québec, avec près de 3000 sièges. Le PDG croit que ce projet, s'il se concrétise, romprait l'équilibre fragile qui a été mis en place depuis 10 ans par le partenariat du Quartier des spectacles.

«L'offre culturelle à Montréal repose sur un écosystème fragile. C'est un défi de tous les jours. L'ajout d'une salle de ce genre pourrait fragiliser des années d'investissements des différents paliers gouvernementaux», croit M. Blondeau.

Jacques K. Primeau, qui préside le conseil d'administration du partenariat du Quartier des spectacles, partage les mêmes inquiétudes. Il est également très surpris que Carbonleo ne l'ait jamais consulté avant d'en faire l'annonce.

«Je savais qu'on réfléchissait à construire une nouvelle salle de spectacles, mais je croyais qu'on avait abandonné l'idée. Je l'ai appris en même temps que tout le monde, en lisant les journaux», dit-il.

L'homme d'affaires est l'un des pionniers du Quartier des spectacles. Selon lui, Carbonleo ne créera pas une nouvelle clientèle avec sa nouvelle salle. Le promoteur déplacera plutôt des gens du centre-ville vers Mont-Royal.

«C'est inquiétant. Carbonleo nous arrive avec un plan comprenant 8000 places de stationnement, alors qu'il nous en manque au centre-ville. Avant de construire une nouvelle salle de spectacles, on devrait s'occuper de celles qui existent déjà», ajoute-t-il.

Claude Chabot, directeur du développement de France Film, propriétaire du Théâtre Saint-Denis, s'est pour sa part montré peu inquiété par le projet. Il ne croit tout simplement pas que l'idée se concrétisera.

«Je n'y crois pas, ça ne se fera pas. Une salle avec une capacité de 3000 places, c'est difficile à imaginer. La Place des Arts a de la difficulté à remplir Wilfrid-Pelletier depuis le départ de l'Orchestre symphonique de Montréal à la Maison symphonique. Si ce n'était pas le gouvernement qui en était responsable, personne ne pourrait tenir ça», assure-t-il.

La Presse a tenté en vain hier de joindre evenko.

Le projet Royalmount, en bref

  • L'entreprise Carbonleo s'est fait connaître avec le DIX30, à Brossard
  • Érigé à l'angle des autoroutes 15 et 40, ce nouveau projet est évalué à 1,7 milliard
  • Le complexe, qui serait construit sur d'anciens terrains industriels de 2,5 millions de pieds carrés, prévoit 4 millions de pieds carrés de bureaux, de commerces, d'hôtels, des glissades d'eau intérieures, des cinémas, un immense toit vert et 8000 places de stationnement
  • Emplois générés: 15 000, selon Carbonleo

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer