Trevor Noah critiqué pour des tweets jugés antisémites

Trevor Noah... (Photo: archives AP)

Agrandir

Trevor Noah

Photo: archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Washington

L'humoriste sud-africain quasi-inconnu Trevor Noah, choisi pour succéder à Jon Stewart dans l'émission satirique américaine The Daily Show, n'a pas encore pris l'antenne qu'il crée déjà la polémique pour d'anciens tweets considérés comme antisémites et misogynes.

Dès le lendemain de l'annonce de sa nomination par la chaîne Comedy Central, l'humoriste âgé de 31 ans et méconnu aux États-Unis, est devenu l'un des sujets les plus commentés sur Twitter car des utilisateurs ont déterré des tweets écrits sur son compte officiel Trevornoah entre 2009 et 2014.

Comedy Central a présenté lundi sa nouvelle recrue comme «un citoyen du monde», reflet d'un nouvel âge multiculturel pour la télévision.

Face à la levée de boucliers, la chaîne a défendu mardi ce «comédien talentueux promis à un brillant avenir sur Comedy Central».

«Comme beaucoup d'humoristes, Trevor Noah repousse les limites. C'est un provocateur et il n'épargne personne, pas même lui. Le juger sur une poignée de blagues est injuste», a déclaré un porte-parole dans un communiqué.

En septembre 2009, Trevor Noah avait notamment tweeté: «J'ai failli renverser un petit juif dans la rue. Il n'a pas regardé avant de traverser mais je me serais quand même senti coupable au volant de ma voiture allemande».

Ou encore: «Derrière chaque rappeur milliardaire, il y a un juif deux fois plus riche», lançait en mai 2014 ce comédien de stand-up en référence au rappeur Dr. Dre qui a vendu à Apple les écouteurs Beats.

Né en plein Apartheid d'une mère sud-africaine noire et d'un père suisse blanc, le jeune comique n'hésite pas à railler en 140 caractères «les gonzesses juives», «les grosses nanas» ou encore les «Sud-Africains au moins aussi experts en recyclage que les Israéliens en matière de paix».

La ligue anti-diffamation (ADL) a fait savoir mardi dans un communiqué qu'elle avait reçu depuis la veille «de nombreux messages» au sujet des tweets du comique.

«Nous comprenons que les comédiens se servent souvent de l'humour pour railler les stéréotypes et pour jouer avec les frontières du politiquement correct, et il semble que de nombreux, si ce n'est la plupart, des tweets de Trevor Noah au cours des années tombent dans cette catégorie», a commenté Abraham H. Foxman, directeur national de l'ADL.

En moins de 24 heures, les critiques se sont multipliées sur la twittosphère: «Bravo Comedy Central pour votre nouvelle recrue Trevornoah, un antisémite raciste», a dénoncé Ari David. «C'est triste que quelqu'un d'aussi ignorant que Trevornoah devienne le présentateur du Daily Show», déplore Dani Klein.

D'autres encore ont appelé à boycotter l'émission présentée par Jon Stewart qui, pendant 16 années, a fustigé sur un mode potache les travers des politiques et de la chaîne conservatrice Fox News.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer