Neil Young accepte que Donald Trump utilise l'une de ses chansons

Le chanteur Neil Young... (Photo Darryl Dyck, Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Le chanteur Neil Young

Photo Darryl Dyck, Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Bien qu'il soit favorable au candidat démocrate Bernie Sanders, et cela, même s'il ne peut voter aux États-Unis, le chanteur canadien Neil Young accepte finalement que Donald Trump utilise l'une de ses chansons dans l'actuelle course à l'investiture.

Le candidat républicain avait en effet jeté son dévolu sur la pièce Rockin' in the Free World pour le lancement de sa campagne en juin 2015, ce qui avait créé une prise de bec publique entre Trump et Young, celui-ci considérant qu'il aurait dû demander la permission avant d'utiliser sa chanson. Or, dans une nouvelle entrevue à Reuters, Neil Young affirme n'avoir aucun ressentiment concernant cette affaire. « Il a obtenu un droit pour l'utiliser. Il l'a dit et je le crois. Alors je n'ai rien contre lui. Vous savez, une fois que la musique est sortie, n'importe qui peut l'utiliser pour n'importe quoi. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer