David Bowie établit un nouveau record sur Vevo

Les admirateurs de David Bowie continuent d'affluer à... (Photo Matt Dunham, AP)

Agrandir

Les admirateurs de David Bowie continuent d'affluer à Brixton, quartier du sud de Londres, afin de rendre hommage au chanteur mort dimanche à l'âge de 69 ans.

Photo Matt Dunham, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
LOS ANGELES

Les fans de David Bowie ont trouvé une nouvelle façon de passer le temps après la mort du chanteur britannique: établir une journée record de vues pour les vidéoclips sur Vevo.

Le service de vidéoclips de Universal et Sony a rapporté que les vidéos de David Bowie ont atteint 51 millions de visionnements, lundi, le jour suivant son décès à l'âge de 69 ans.

L'ancien record avait été établi par Adele qui avait atteint pas moins de 36 millions de vues le jour où sa chanson Hello a été mise en ligne, le 23 octobre.

Vevo héberge plus de 60 vidéoclips de David Bowie, incluant Space Oddity et The Jean Genie. La vidéo la plus vue, lundi, est Lazarus, une pièce de son plus récent opus lancé le 8 janvier, jour de l'anniversaire de David Bowie. Elle a été visionnée 11,1 millions de fois.

Se voulant en quelque sorte un cadeau à ses fans, les paroles de Lazarus commencent avec Look up here, I'm in heaven» (Regarde ici, je suis au paradis).

Ivo van Hove... (PHOTO FLORIAN DAVID, ARCHIVES AFP) - image 2.0

Agrandir

Ivo van Hove

PHOTO FLORIAN DAVID, ARCHIVES AFP

Bowie a «voulu mettre en scène sa mort», selon Ivo van Hove

David Bowie a «voulu mettre en scène sa mort» au travers de son dernier album et de la comédie musicale Lazarus, estime dans un entretien au Monde le metteur en scène belge Ivo van Hove, qui a travaillé avec lui sur ce spectacle.

«Avec Lazarus, il est pour moi tout à fait clair que Bowie a voulu mettre en scène sa propre mort», déclare Ivo van Hove qui a mis en scène cette pièce musicale, actuellement à l'affiche à New York.

Le chanteur, qui souffrait selon lui d'un cancer du foie, est mort dimanche à l'âge de 69 ans.

«La pièce, qui commence par cette phrase: ''look, I'm in heaven'' ("Regarde, je suis au paradis"), a été écrite dans une urgence existentielle manifeste», souligne le metteur en scène, l'un des derniers à avoir travaillé avec la légende du rock.

«J'ai vu un homme qui avait peur de la mort, mais qui se battait pour vivre. Cela m'a fait penser à Patrice Chéreau qui, deux mois avant sa mort, mettait en scène Electre, au Festival d'Aix-en-Provence», poursuit Ivo van Hove. «Il m'a dit: ''Tu vas voir, après cette pièce-là, on va en faire une autre''».

Pour lui, Bowie avait «besoin de la musique, mais aussi de tous ces personnages qu'il inventait ou jouait, pour raconter quelque chose de lui-même. Tous ses morceaux, toutes ses incarnations sont des expressions personnelles de ce qu'il pensait de la mort, de l'amour et de la société».

David Bowie a sorti quelques jours avant son décès un dernier album sombre Blackstar et un clip vidéo glaçant, également intitulé Lazarus, dans lequel il apparaît alité et hanté.

- AFP

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Des funérailles privées pour David Bowie

    Nouvelles

    Des funérailles privées pour David Bowie

    La famille du chanteur David Bowie a fait savoir jeudi qu'elle préparait «une cérémonie privée» en sa mémoire, sans en préciser l'endroit ni la date,... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer